aller au contenu ; aller au menu

Vous êtes ici: > Coups de coeur > Philippe Carrese romancier    Coup de coeur suivant: > Catel & Bocquet

Philippe Carrese, réalisateur et romancier méridional


Philippe Carrese est né en 1956, à Marseille. Entré à l’IDHEC en 1974, il est réalisateur depuis 1984, romancier depuis 1994 et multifonction depuis toujours (comme les couteaux suisses, mais marseillais). Nous vous présentons les ouvrages qu'il dédicacera le vendredi 30 mars 2012, au cinéma les Arcades, à Salon-de-Provence.


Enclave de Philippe Carrese


Enclave, Philippe Carrese, Plon, 322 pages, 20€

Janvier 1945, Slovaquie. Les Allemands en fuite sous la pression de l’avancée soviétique abandonnent à leur sort les détenus du camp de travail de Medved’. Isolée au cœur des monts Tatras, coupée du cours de l’Histoire, une communauté oubliée du reste du monde se réorganise dans ce temps suspendu. Dans son petit cahier, le jeune Matthias tient la chronique du peuple de Medved’. Il écrit tout : les hommes, les femmes, le doute, l’horreur, l’espoir, le quotidien du camp, le courage, l’abnégation, l’ignominie. Il décrit les cycles de l’amour et des haines. Il témoigne des mécanismes du pouvoir, de la capacité de soumission des hommes et de l’inéluctable retour des réflexes despotiques. Il écrit pour sauver cette enclave de l’oubli.

◊ Enclave, Philippe Carrese, ◊ Plon, 322 pages, 20€

Le bal des cagoles de Philippe Carrese


Le bal des cagoles, Philippe Carrese, L’écailler, 208 pages, 17€

Félix est une drôle de gonzesse. Enceinte jusqu’aux yeux (mais ça, elle ne le sait pas tout de suite), elle rêve une vie de chanteuse mais ce qu’elle vit s’appellerait plutôt prostitution… Cela n’empêche pas Félix de dégouliner d’énergie, de continuer à pousser vers son rêve. Au, passage, un de ses camarades de jeux va en profiter pour dézinguer en toute violence un humain symbole d’un inhumain capitalisme.
Tout cela ferait du Bal des cagoles un polar « comme les autres » s’il n’était « le premier polar intra-utérin », comme aime à le définir son auteur.

◊ Le bal des cagoles, Philippe Carrese, ◊ L’écailler, 208 pages, 17€
◊ Prix du polar SNCF en 2001.

Le scenario de la mort de Philippe Carrese


Le scénario de la mort, Philippe Carrese, Syros, 192 pages, 5.95€

Le lecteur retrouve ici avec bonheur la joyeuse troupe de Marseille dans une aventure centrée sur l’audiovisuel. Le devoir scolaire est prétexte à une réflexion sur l’image, sa place dans notre société, son potentiel de manipulation.
Ce roman est aussi, pour le lecteur, l’occasion de se familiariser avec le vocabulaire du cinéma (scénario, montage, travelling…) Les péripéties loufoques vécues par les apprentis réalisateurs mettent en perspective l’aventure plus noire vécue par Kevin.
Et comme dans les autres titres de la série, c’est avant tout Marseille (cette fois, la cité de La Cayolle) qui se pose en héroïne du roman.

◊ Le scénario de la mort, Philippe Carrese, ◊ Syros, 192 pages, 5.95€

La malédiction de l’enclume de Philippe Carrese


La malédiction de l’enclume, Philippe Carrese, Syros, 192 pages, 5,95€

Van Klume, l'un des profs de Kevin, Jean-Matthieu, Aram, Marion et Kabyl, a l'idée de leur faire découvrir la richesse archéologique de Marseille en les menant au cœur même d'un chantier d'immeubles en construction.

La petite troupe a tôt fait de se retrouver aux prises avec des promoteurs immobiliers sans foi ni loi...

◊ La malédiction de l’enclume, Philippe Carrese, ◊ Syros, 192 pages, 5,95€


Le jardin des délices de Philippe Carrese


Le jardin des délices, Philippe Carrese, Syros, 208 pages, 5,95€

Un bassiste d'un groupe de heavy metal meurt accidentellement écrasé par un train, la statue du deuxième acte de Don Giovanni est subtilisée à l'Opéra de Marseille, une cornemuse rouge est dérobée chez un antiquaire, un organiste aveugle se fait kidnapper, une villa se fait dépouiller de tous ses instruments de musique...

Quel lien peut-il y avoir entre tous ces faits divers ? Kabyl, Brian et Jean-Mathieu vont bientôt l'apprendre à leurs dépens...

◊ Le jardin des délices, Philippe Carrese, ◊ Syros, 208 pages, 5,95€

Le point de rupture de Philippe Carrese


Le point de rupture, Philippe Carrese, Syros, 192 pages, 5,95€

Mauvais jour pour Kabyl et ses copains... Une journée des métiers qui tourne à la catastrophe au collège ; Jean-Dominique Ponteleccia, le père de Christopher, libéré de prison par erreur ; Kevin en conflit violent avec deux flics ripoux ; Resquille parti sur une mauvaise pente (ou sur la route de la fortune, une fortune pas très morale) ; Rodolphe qui se montre sous son vrai jour... Mais surtout, élément déterminant et perturbateur : Zoé qui file le parfait amour avec Christopher, au nez et à la barbe naissante de Kabyl... À chacun ses choix, à chacun sa route : les adolescents des quartiers sud marseillais ne sont décidément plus des gamins !

◊ Le point de rupture, Philippe Carrese, ◊ Syros, 192 pages, 5,95€

Le vol de la momie de Philippe Carrese


Le vol de la momie, Philippe Carrese, Syros, 160 pages, 5,95€

Un braquage de bureau de poste qui tourne mal, un camarade de classe qui ne va plus en cours, des photos compromettantes qui disparaissent : quelque chose se trame dans les rues de Marseille.

Il n'en faut pas plus à Kabyl et ses copains pour vouloir jouer les preux chevaliers et découvrir le fin mot de l'histoire. Mais si la piste suivie commence avec Émile le clochard (un vrai gentil), elle va se poursuivre avec un vrai méchant, Jean-Dominique Ponteleccia, et là, on ne rigole plus du tout...

◊ Le vol de la momie, Philippe Carrese, ◊ Syros, 160 pages, 5,95€

Le fantôme de la Bastide de Philippe Carrese


Le fantôme de la Bastide, Philippe Carrese , Syros, 208 pages, 5,95€

Pourquoi veut-on la peau d'Émile, le clochard qui squatte la bastide, une grande demeure en bord de mer autrefois fastueuse, aujourd'hui passablement délabrée ? Les deux truands sans scrupules mandatés pour effrayer le malheureux vieillard en sont en tout cas pour leurs frais, car le clochard est plus coriace qu'il n'y paraît, et la bastide recèle d'étonnantes surprises...

Pour aider Émile à venir à bout de ses démons, Kabyl et sa nouvelle copine, la fringante Mylène, vont devoir remonter le fil d'une histoire vieille de plus de vingt ans...

La dernière aventure de Kabyl et sa bande, nos héros de "La Grotte de l'aviateur", du "Vol de la momie", du "Scénario de la mort", de "La Malédiction de l'enclume", du "Jardin des délices" et du "Point de rupture"

◊ Le fantôme de la Bastide, Philippe Carrese , ◊ Syros, 208 pages, 5,95€

Marseille, manuel de survie, de Jean-Laurent Cassely et illustré par Philippe Carrese


Marseille, manuel de survie, Jean-Laurent Cassely, illustrations de Phillippe Carrese, Les beaux jours, 160 pages, 9€

Marseillais résignés, néo-Marseillais persévérants, croisiéristes intrépides ou supporters italiens de passage sur le Vieux-Port…

ne vous noyez plus dans un verre de pastis et lâchez votre gilet pare-balles !

Ce Manuel de survie répond enfin à toutes vos légitimes interrogations. On y apprend comment:


  • s’élever à la dignité d’habitué d’un bar marseillais
  • ne plus confondre cagole et bimbo
  • écrire un polar marseillais sans se fatiguer
  • soutenir une discussion sur l’OM sans rien connaître au foot
  • faire la différence entre Le Mistral et un vrai bar du Panier

Et on y trouve les réponses aux questions les plus essentielles :

  • Faut-il être corse, syndiqué et membre de l’amicale bouliste pour décrocher un entretien d’embauche à Marseille ?
  • La nuit marseillaise est-elle nulle ?
  • Pourquoi les stars de la télé réalité sont-elles toutes marseillaises ?

En somme, mille astuces, trucs et tactiques pour déjouer les pièges qui vous empêchent de profiter du soleil !

◊ Marseille, manuel de survie, Jean-Laurent Cassely, illustrations de Phillippe Carrese, ◊ Les beaux jours, 160 pages, 9€

Le monde du Chat
de Philippe Geluck

Un univers à explorer

collection du chat philippe geluck

La collection « Le Chat » de Philippe Geluck est impressionnante.
Ce qui est notamment impressionnant, c'est l'humour du Chat. Un brin narquois, parfois grivois mais toujours juste sans être jamais vulgaire. L'essentiel: il vous décroche un sourire à toutes ses blagues !

Nombreux exemplaires à la librairie

En savoir plus sur le monde du Chat de Philippe Geluck