aller au contenu ; aller au menu

Vous êtes ici: > Agenda > Mars 2012 complet

Archives des rencontres littéraires & dédicaces


Mars 2012


Posté le 6 mars 2012

Printemps des poètes, après-midi poésie autour d'un thé


Jeudi 15 mars 2012, de 15 à 18 h - entrée libre

Affiche Printemps des poetes

Dans le cadre du quartorzième Printemps des Poètes sur le thème "Enfances" qui se déroule du 5 au 18 mars 2012, le Grenier d'Abondance organise un après-midi poésie autour d’un thé.

Le jeudi 15 mars 2012 de 15h à 18h, venez profiter des fauteuils de la librairie pour découvrir en toute liberté des poèmes mis à votre disposition, tout en dégustant une tasse de thé. Un espace enfants est totalement dédié à leur univers poétique.

Le Printemps des Poètes en d'autres lieux

Les grands évènements à Salon de Provence
Le site WEB du Printemps des poètes en France

Henri Peña-Ruiz dans le cadre des rencontres «Allez Savoirs»


Vendredi 16 mars 2012 à 19h30 - Conférence - entrée libre

A l'Auditorium*, seconde édition des rencontres " Allez Savoirs". Par Henri Peña-Ruiz, agrégé d’université et docteur en philosophie, maître de conférence à sciences-po Paris.

«Laïcité et la place de la religion dans la société moderne»

Henri Peña-Ruiz

Après le débat animé par Jean-François Kahn, le 17 février dernier, sur le système économique et la possibilité d'un changement, c'est Henri Peña-Ruiz, agrégé d’université et docteur en philosophie, maître de conférence à sciences-po Paris et auteur d'ouvrages divers couvrant un large domaine de la pensée, des légendes philosophiques aux fondements de la République, qui est le prochain invité salonais.

Nombre de ses publications concernent la laïcité dont il est devenu un spécialiste reconnu et à ce titre, il a été l’un des vingt sages de la commission sur la laïcité, présidée par Bernard Stasi en 2003.

Il évoquera la laïcité comme condition d’un monde commun à tous, abordera les problèmes auxquels sont confrontés les sociétés multiculturelles. Enfin, il rappellera les dangers du communautarisme dans le monde bouleversé d’aujourd’hui.

A noter qu'Henri Peña-Ruiz a écrit tout récemment « Qu'est-ce que la solidarité - le cœur qui pense » dont les droits d’auteur seront reversés à des organisations caritatives, chargées de la reconstruction d’Haïti. .

Nous vous présentons trois ouvrages "Coups de coeur" de Henri Peña-Ruiz,
Dieu et Marianne  -  La laïcité  -  Qu'est-ce que la laïcité ?

Livres disponibles chez vos libraires préférées

*Vendredi 16 mars 2012, 19h30, Auditorium, 87, boul. Aristide Briand, 13300 SALON DE PROVENCE

Robert Sergio, «Photographe du Jazz»


20 mars au 30 avril 2012 - Exposition photos - entrée libre

Robert Sergio, photographe

Robert Sergio, aujourd'hui photographe pour la ville de Salon de Provence, expose au Grenier d'Abondance sur le thème du Jazz une rétrospective de ses photographies réalisées de 1985 à 2000.

« Il fut un temps ou le festival de  jazz métissé a fait dansé, rêvé dans la vaste cour du château de Empéri et si les notes se sont envolées, les paroles et les musiques sont encore gravées dans les pierres éternelles de ce lieu magique qui a accueilli des rois et des reines de la chanson et du jazz! ».

Apéritif convivial le samedi 24 mars à partir de 19h00, en présence de Claude Darras et Robert Sergio.

Claude Darras, dédicacera «Petites histoires des mots et expressions» et «La Côte bleue vue par les peintres»


Samedi 24 mars 2012, à 17h30 - Dédicaces - entrée libre

Né en 1948, Claude Darras, aujourd’hui critique d’art et chroniqueur littéraire, a été journaliste à la fois dans la presse d’agence et la presse magazine et quotidienne. Maître de conférences à Aix-Marseille II, il a dirigé l’enseignement de la presse écrite à l’École de journalisme et de communication de Marseille.

Expert de la Commission européenne au sein d’un programme Med-Media, il y a supervisé l’enseignement de la presse écrite et francophone. Pendant ses quarante années d’activité, l’auteur a inventorié, dans des cahiers d’écolier, d’innombrables mots et expressions dont il avait découvert les origines énigmatiques. C’est la collection de ces notes éparses et savantes qui est ici rassemblée pour la première fois.

Il vit maintenant à Maussane-les-Alpilles et poursuit une activité éditoriale tournée vers les arts et la littérature.

Petites histoires des mots et des expressions - de Abstraction à Zut

Claude Darras, Petites histoires des mots et des expressions, Victoires éditions, 228p, 17€

Quand bien même ils s’en défendent, nos contemporains utilisent des termes et des locutions sans en connaître le sens précis et l’histoire. Cette méconnaissance entraîne de nombreux contresens, emplois abusifs que l’usage perpétue trop souvent hélas, favorisant l’introduction de ces mots et expressions altérés dans le langage courant et dans les dictionnaires.

Le présent manuel se propose de corriger un certain nombre d’emplois fautifs et de rétablir la vérité historique sur un pan de notre lexique si profus. L’information sur l’étymologie, la signification et la carrière historique des mots et locutions n’est naturellement pas exhaustive. Elle s’adresse à tous les francophones curieux de la langue qu’ils parlent et écrivent et qui cherchent une information précise sur le contenu et l’emploi des termes.
Claude Darras raconte l’aventure étymologique de deux cents mots et expressions témoignant de la richesse polyphonique et des mutations perpétuelles de la langue française. Ces deux cents mots répertoriés par ordre alphabétique nous dévoilent autant de bizarreries que de beautés. Chaque présentation est de plus accompagnée d’une citation d’écrivain, de philosophe, d’économiste, de scientifiques ou d’autres afin d’illustrer les propos de l’auteur.

La Côte bleue vue par les peintres

La Cote bleue vue par les peintres, Ed Gaussen, 115 reproductions, 96p, 19,90€

Succédant à l’ouvrage de Frédéric Gaussen, « Le Gard vu par les peintres », « La Côte bleue vue par les peintres » recense une soixantaine de peintres et de graveurs qui ont élu la Côte bleue parmi leurs sujets de prédilection. Choisis et rassemblés par Claude Darras, ces soixante-trois artistes, français et étrangers, parmi lesquels seize de nos contemporains, ont aimé les sites et les monuments de cette frange du littoral méditerranéen comprise entre le nord-ouest de la cité phocéenne et les rives de l’étang de Berre au point de les représenter sur le bois, le papier ou la toile de leur support.

Pour les naturalistes du XVIIIe siècle, l’art du paysage exalte les harmonies de la campagne et de la cote méditerranéennes qui séduiront bientôt les impressionnistes. Au siècle suivant, Les raffineries de soufre et de soude édifiées autour de l’étang de Berre et les tuileries et briqueteries fichées dans le bassin de Séon à Marseille élèvent les fûts de leurs cheminées et fournissent une nouvelle toile de fond aux exercices de chevalet.

L'Estaque, par Albert Marquet, 1915-1918 - détail

Aux prémisses de la décennie 1920-1930, de grands oiseaux d’acier profanent les ciels d’Adolphe Monticelli et de Félix Ziem ; ils s’envolent de l’aérodrome de Marignane dont la tour de contrôle toise bientôt les premières colonnes de distillation pétrolière. Les peintres provençaux parmi lesquels Auguste Chabaud, Antoine Serra et René Seyssaud prennent conscience à ce moment-là de la singularité de leurs visions esthétiques : ils inaugureront bientôt les nouvelles tendances d’une peinture de paysage ouverte à l’anecdote, à l’évocation de la vie quotidienne, à la révolution industrielle. Jusqu’à l’orée du XXIe siècle, de nouvelles batailles sont livrées par leurs héritiers qui proposent des figurations et des langages nouveaux en associant aux pigments traditionnels du peintre la photographie, la vidéo, l’ordinateur et l’installation.

La Barque jaune aux Martigues, par Antoine-Marius Latour, 1927 - détail.

Les ports et les calanques de la Côte bleue, les falaises calcaires du massif de l’Estaque et les garrigues sèches de la Nerthe exercent toujours la même attraction sur les « paysagistes » contemporains qui recréent à leur manière les sites célébrés par leurs prédécesseurs : le viaduc des Eaux salées à Carry-le-Rouet, le port de pêche de Carro, les carrières antiques de calcaire rose du cap Couronne, la corniche de Sausset-les-Pins, les canaux vénitiens de Martigues, les marais salants de l’étang de Berre et la madrague de Gignac à la Redonne.

Références bibliographiques

◊ Petites histoires des mots et des expressions ◊ Victoires éditions, 228p, 17€
◊ La Cote bleue vue par les peintres ◊ Editions Gaussen, 115 reproductions, 96p, 19,90€.

Philippe Carrese, réalisateur et romancier méridional


Vendredi 30 mars 2012, à 20h30 - Rencontre et Dédicace

Au cinéma les Arcades, dans le cadre des Rencontres Cinématographiques de Salon de Provence*, à l'occasion de la projection de son film en avant-première "Cassos", le romancier Philippe Carrese dédicadera ses livres proposés par vos libraires.

Le romancier

Enclave, Philippe Carrese, Plon, 322 pages, 20€

Né en 1956 à Marseille, Philippe Carrese est réalisateur depuis 30 ans et romancier depuis 20 ans. Immergé dans la culture méditerranéenne et nourri des paradoxes de la vie méridionale, il a écrit 19 romans hauts en couleurs, et réalisé quelques films remarqués pour la télévision et pour le cinéma. Son dernier roman « Enclave » a entraîné ses lecteurs dans une réflexion plus sombre, dénué de son humour ravageur habituel.

En marge de ses activités d’écriture et de mise en scène, Philippe Carrese est aussi musicien, compositeur et arrangeur, et s’adonne parfois avec bonheur au dessin de presse.

Les rencontres cinématographiques

Affiche du film Cassos

Comme chaque année, durant une semaine, est organisé un festival de cinéma d'art et essai, invitant à voir le monde, et qui veut promouvoir un cinéma de qualité avec des projections de films, mais aussi des conférences-débats animées par des invités de renom, le tout dans une ambiance très conviviale.

Nous avons la joie de vous présenter deux avant-premières dont la nouvelle œuvre de Philippe Carrese, marseillais d’origine, réalisateur et écrivain, qui nous propose un polar noir et drôle «Cassos».
Dans «Cassos», long métrage pour le cinéma qui sortira en salle en juin 2012, Philippe Carrese revient vers les personnages décalés et les histoires picaresques qui ont peuplé ses premiers romans noirs et drôles.

Affiche 2012 rencontres cinematographiques

Notre programmation est le fruit d’une année de recherches dans les festivals ou les salles plus ou moins éloignées, dans le but de vous faire découvrir des œuvres dont la sortie est parfois passée injustement inaperçue.

Contact : Association des rencontres cinématographiques
tél. : 04 90 56 35 74 – contact@rencontres-cinesalon.org
du 27 mars au 5 avril 2012
Cinéma Le Club - Les Arcades à Salon-de-Provence
Tarif : plein : 4,50€ / scolaire : 2,50€ / passeport 6 films non nominatif 24€

Les livres dédicacés par Philippe Carrese au cours de la soirée du 30 mars 2012.