Vous êtes ici: Coups de coeur | 2016 | Romans, Polars

Coups de coeur des libraires du Grenier d'Abondance


Mise à jour décembre 2016


Romans, polars et plus... 2016 !

Encore plus de coups de coeur

Nous avons la passion des livres et nous avons aimé

un peu | bien ♥♥ | beaucoup ♥♥♥ | passionnément ♥♥♥♥ |


Écoutez nos défaites de Laurent Gaudé

ecoutez nos défaites, Laurent Gaudé, Ed. Actes Sud, 288p, 20€

Coup de coeur de Régine ♥♥♥♥

«Avec un style épique et vif, Laurent Gaudé raconte que quelque soit l'époque, une guerre est un mélange cruel de victoire et de défaite. A lire l'histoire d'Hannibal, de Selasie et du général Grant, nous lisons nos histoires intimes, « nos » défaites.»

 Écoutez nos défaites

Écoutez nos défaites de Laurent Gaudé


Coup de coeur de Régine ♥♥♥♥

«Avec un style épique et vif, Laurent Gaudé raconte que quelque soit l'époque, une guerre est un mélange cruel de victoire et de défaite. A lire l'histoire d'Hannibal, de Selasie et du général Grant, nous lisons nos histoires intimes, « nos » défaites. »


Résumé éditeur

ecoutez nos défaites, Laurent Gaudé, Ed. Actes Sud, 288p, 20€

«Un agent des services de renseignements français gagné par une grande lassitude est chargé de retrouver à Beyrouth un ancien membre des commandos d'élite américains soupçonné de divers trafics. Il croise le chemin d'une archéologue irakienne qui tente de sauver les trésors des musées des villes bombardées. Les lointaines épopées de héros du passé scandent leurs parcours – le général Grant écrasant les Confédérés, Hannibal marchant sur Rome, Hailé Sélassié se dressant contre l’envahisseur fasciste... Un roman inquiet et mélancolique qui constate l'inanité de toute conquête et proclame que seules l’humanité et la beauté valent la peine qu'on meure pour elles. »

Références bibliographiques
Écoutez nos défaites, Laurent Gaudé, Ed. Actes Sud, 288p, 20€

Anatomie d'un soldat de Harry Parker

Anatomie d'un soldat, Harry Parker, Ed.Editions Bourgois, 416p, 22€€

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

«Gros coup de coeur pour ce roman émouvant, puissant et original »

 Anatomie d'un soldat

Anatomie d'un soldat de Harry Parker


Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

«Gros coup de coeur pour ce roman émouvant, puissant et original »


Résumé éditeur

Anatomie d'un soldat, harry Parker, Ed.Editions Bourgois, 416p, 22€€

«Le jeune capitaine britannique Tom Barnes est envoyé en mission dans une zone de conflit. Au retour d'une patrouille nocturne, il marche sur un engin explosif improvisé et est immédiatement rapatrié en Angleterre. Débute alors un autre combat tant psychologique que physique durant lequel le héros va parvenir à surmonter « ce à quoi l'on ne pouvait survivre » grâce à l'aide non seulement des médecins, mais aussi de sa famille ainsi que de l'être aimé.

Raconté tour à tour par quarante-cinq objets - garrot, sac à main, gilet pare-balles, verre de bière, prothèse, miroir, sac d'engrais, vélo, pile électrique, basket blanche... - conçus pour assister, observer ou nuire, ce récit est un tour de force qui nous fait découvrir de manière inédite le destin et les pensées profondes des acteurs du conflit et de leurs proches, qu'ils soient patriotes ou fanatiques, cyniques ou manipulés, bienveillants ou éblouis par l'idéalisme de la jeunesse. Chronique singulière et néanmoins réaliste, Anatomie d'un soldat est en outre un témoignage saisissant et chargé d'émotion : celui de la reconquête de soi-même, de cette dignité et de cette force qui sont le propre de l'Humain. »

Références bibliographiques
Anatomie d'un soldat, Harry Parker, Ed.Bourgois, 416p, 22€€

Station Eleven de Emily St.John Mande

Station Eleven, Emily St John Mendel, Edition Rivages 480p, 22€

Coup de coeur de Marianne et Anne-Sophie ♥♥♥♥

«Une description du Monde après l'apocalypse, loin des écueils habituels, où l'homme plus que jamais a besoin de l'Art et de la Beauté pour rester en vie. Un très grand roman.»

 Station Eleven

Station Eleven, Emily St John Mendel


Coup de coeur de Marianne et Anne-Sophie ♥♥♥♥

«Une description du Monde après l'apocalypse, loin des écueils habituels, où l'homme plus que jamais a besoin de l'Art et de la Beauté pour rester en vie. Un très grand roman.»


Résumé éditeur

Station Eleven, Emily St John Mendel, Edition Rivages 480p, 22€

«Dans un monde où la civilisation s’est effondrée suite à une pandémie foudroyante, une troupe d’acteurs et de musiciens nomadise entre de petites communautés de survivants pour leur jouer du Shakespeare. Un répertoire qui en est venu à représenter l’espoir et l’humanité au milieu de la désolation.

Le roman évènement de la rentrée littéraire, finaliste du National Book Award aux Etats-Unis, qui fera date dans l'histoire de la littérature d'anticipation. »

Références bibliographiques
Station Eleven, Emily St John Mendel, Edition Rivages 480p, 22€

Archipel d'une autre vie d'Andreï Makine

Archipel d'une autre vie Andreï Makine, Ed.du Seuil, 288p, 18€

Coup de coeur de Céline et Régine ♥♥♥♥

«Roman d'aventure et de quête spirituelle qui décrit la chasse d'homme qui entraine cinq soldats du communisme et qui va révéler le meilleur et le pire de leur personne. Une chasse à l'homme impitoyable, une nature repoussante et glaciale et au bout un amour inattendu. Un énorme coup de cœur. »

 Archipel

Archipel d'une autre vie d'Andreï Makine


Coup de coeur de de Céline et Régine ♥♥♥

«Roman d'aventure et de quête spirituelle qui décrit la chasse d'homme qui entraine cinq soldats du communisme et qui va révéler le meilleur et le pire de leur personne.Une chasse à l'homme impitoyable, une nature repoussante et glaciale et au bout un amour inattendu. Un énorme coup de cœur. »


Résumé éditeur

Archipel d'une autre vie Andreï Makine, Ed.du Seuil, 288p, 18€

«Une chasse à l’homme à travers l’infini de la taïga, au crépuscule de l’ère stalinienne. Qui est donc ce criminel aux multiples visages que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer ? Insaisissable, le fugitif paraît se jouer de ses poursuivants, qui, de leur côté, s’emploient à faire durer cette traque, peu pressés de retourner au cantonnement.

Dans cette longue parenthèse rythmée par les feux des bivouacs et la lutte quotidienne contre les éléments se révélera le vrai caractère de chacun, avec ses lâchetés et ses faiblesses. Un à un les hommes renoncent, découragés ou brisés par les ruses déroutantes de leur adversaire, jusqu’au moment où Pavel se retrouve seul à la poursuite de cette proie mystérieuse. Une étrange communion à distance semble alors s’instaurer entre ces deux êtres que tout sépare. Lorsqu’il connaîtra l’identité véritable de l’évadé, sa vie en sera bouleversée. La chasse prend une dimension exaltante, tandis qu’à l’horizon émerge l’archipel des Chantars : là où une « autre vie » devient possible, dans la fragile éternité de l’amour. »

Références bibliographiques
Archipel d'une autre vie Andreï Makine, Ed.du Seuil, 288p, 18€

Éclipses japonaises de Éric Faye

eclipses japonaises, de eric Faye, éd. du Seuil, 209p, 18€

Coup de coeur de Marianne♥♥♥

«Inspirés de faits réels et historiques, l'auteur nous fait revivre ces destins de japonais enlevés par les nord coréens pour en faire des enseignants, pour parfaire la formation de leurs espions; C'est émouvant et prenant.»

 Éclipses japonaises

Éclipses japonaises, de Éric Faye


Coup de coeur de Marianne♥♥♥

«Inspirés de faits réels et historiques, l'auteur nous fait revivre ces destins de japonais enlevés par les nord coréens pour en faire des enseignants, pour parfaire la formation de leurs espions; C'est émouvant et prenant.»


Résumé éditeur

eclipses japonaises, de Éric Faye, éd. du Seuil, 209p, 18€

«En 1966, un GI américain s’évapore lors d’une patrouille dans la zone démilitarisée, entre les deux Corées. À la fin des années 1970, sur les côtes japonaises, des hommes et des femmes, de tous âges et de tous milieux, se volatilisent. Parmi eux, une collégienne qui rentrait de son cours de badminton, un archéologue qui s’apprêtait à poster sa thèse, une future infirmière qui voulait s’acheter une glace. « Cachés par les dieux », ainsi qualifie-t-on en japonais ces disparus qui ne laissent aucune trace, pas un indice, et qui mettent en échec les enquêteurs. En 1987, le vol 858 de la Korean Air explose en plein vol. Une des terroristes, descendue de l’avion lors d’une escale, est arrêtée. Elle s’exprime dans un japonais parfait. Pourtant, la police finit par identifier une espionne venue tout droit de Corée du Nord. Longtemps plus tard, le lien entre ces affaires remontera à la surface, les résolvant du même coup. Par la grâce de la fiction, Éric Faye saisit l’imaginaire et la vie secrète de ces destins dévorés par un pays impénétrable et un régime ultra autoritaire. »

Références bibliographiques
Éclipses japonaises, de Éric Faye, éd. du Seuil, 209p, 18€

Une bouche sans personne de Gilles Marchand

Une bouche sans personne de Gilles Marchand, Ed.Aux forges de vulcains, 282p, 17€

Coup de coeur de Anne-Sophie ♥♥♥

«Un conte délicat et original. Une voix singulière et touchante. De l'exubérance de la forme à la profondeur d'un propos plus sombre. Une expérience marquante et mélancolique.»

 Une bouche...

Une bouche sans personne de Gilles Marchand


Coup de coeur de Anne-Sophie ♥♥♥

«Un conte délicat et original. Une voix singulière et touchante. De l'exubérance de la forme à la profondeur d'un propos plus sombre. Une expérience marquante et mélancolique.»


Résumé éditeur

Une bouche sans personne de Gilles Marchand, Ed.Aux forges de vulcains, 282p, 17€

«Un comptable se réfugie la journée dans ses chiffres et la nuit dans un bar où il retrouve depuis dix ans les mêmes amis. Le visage protégé par une écharpe, on ne sait rien de son passé. Pourtant, un soir, il est obligé de se dévoiler. Tous découvrent qu’il a été défiguré. Par qui, par quoi? Il commence à raconter son histoire à ses amis et à quelques habitués présents ce soir-là. Il recommence le soir suivant. Et le soir d’après. Et encore. Chaque fois, les clients du café sont plus nombreux et écoutent son histoire comme s’ils assistaient à un véritable spectacle. Et, lui qui s’accrochait à ses habitudes pour mieux s’oublier, voit ses certitudes se fissurer et son quotidien se dérégler. Il jette un nouveau regard sur sa vie professionnelle et la vie de son immeuble qui semblent tout droit sortis de l’esprit fantasque de ce grand-père qui l’avait jusque-là si bien protégé du traumatisme de son enfance. »

Références bibliographiques
Une bouche sans personne de Gilles Marchand, Ed.Aux forges de vulcains, 282p, 17€

Continuer de Laurent Mauvignier

Continuer de Laurent Mauvignier, Ed. de Minuit, 240p, 17€

Coup de coeur de Régine et Anne-Sophie♥♥♥♥

«Un roman grave et essentiel. Ce très beau roman est un pied de nez au cynisme et au fatalisme. Il raconte comment une mère, contre l'avis général, décide un jour de ne plus subir les événements de sa vie.»

 Continuer

Continuer de Laurent Mauvignier


Coup de coeur de Régine et Anne-Sophie♥♥♥♥

«Un roman grave et essentiel. Ce très beau roman est un pied de nez au cynisme et au fatalisme. Il raconte comment une mère, contre l'avis général, décide un jour de ne plus subir les événements de sa vie.»


Résumé éditeur

Continuer de Laurent Mauvignier, Ed. de Minuit, 240p, 17€

«Sibylle, à qui la jeunesse promettait un avenir brillant, a vu sa vie se défaire sous ses yeux. Comment en est-elle arrivée là ? Comment a-t-elle pu laisser passer sa vie sans elle ? Si elle pense avoir tout raté jusqu’à aujourd’hui, elle est décidée à empêcher son fils, Samuel, de sombrer sans rien tenter.

Elle a ce projet fou de partir plusieurs mois avec lui à cheval dans les montagnes du Kirghizistan, afin de sauver ce fils qu’elle perd chaque jour davantage, et pour retrouver, peut-être, le fil de sa propre histoire. »

Références bibliographiques
Continuer de Laurent Mauvignier, Ed. de Minuit, 240p, 17€

L'insouciance de Karine Tuil

L'insouciance de Karine Tuil, Ed.Gallimard, 528p, 22€

Coup de coeur de Régine ♥♥♥

«Un roman choral d'une grande maitrise, l'insouciance est bel et bien ce que les personnages principaux de ce roman vont perdre car aucun statut privilégié ne saura les protéger à l'heure de la guerre des identités (sociales, religieuse).»

 L'insouciance

L'insouciance de Karine Tuil


Coup de coeur de Régine ♥♥♥

«Un roman choral d'une grande maitrise, l'insouciance est bel et bien ce que les personnages principaux de ce roman vont perdre car aucun statut privilégié ne saura les protéger à l'heure de la guerre des identités (sociales, religieuse).»


Résumé éditeur

L'insouciance de Karine Tuil, Ed.Gallimard, 528p, 22€

«De retour d’Afghanistan où il a perdu plusieurs de ses hommes, le lieutenant Romain Roller est dévasté. Au cours du séjour de décompression organisé par l’armée à Chypre, il a une liaison avec la jeune journaliste et écrivain Marion Decker. Dès le lendemain, il apprend qu’elle est mariée à François Vély, un charismatique entrepreneur franco-américain, fils d’un ancien ministre et résistant juif. En France, Marion et Romain se revoient et vivent en secret une grande passion amoureuse.

Mais François est accusé de racisme après avoir posé pour un magazine, assis sur une œuvre d’art représentant une femme noire. À la veille d’une importante fusion avec une société américaine, son empire est menacé. Un ami d’enfance de Romain, Osman Diboula, fils d’immigrés ivoiriens devenu au lendemain des émeutes de 2005 une personnalité politique montante, prend alors publiquement la défense de l’homme d’affaires, entraînant malgré lui tous les protagonistes dans une épopée puissante qui révèle la violence du monde. »

Références bibliographiques
L'insouciance de Karine Tuil, Ed.Gallimard, 528p, 22€

Petit Pays de Gael Faye

Petit Pays de Gael Faye, Ed. Grasset, 224p, 18€

Coup de coeur de Marianne et Régine♥♥♥

«Quel homme peut-on devenir quand on est arraché à son enfance heureuse et forcé à découvrir la folie et la cruauté des humains ? Constatation de la fin du bonheur pour un enfant dans un pays en guerre. Un premier roman touchant et réussi.»

 Petit pays

Petit Pays de Gael Faye


Coup de coeur de de Marianne et Régine♥♥♥

«Quel homme peut-on devenir quand on est arraché à son enfance heureuse et forcé à découvrir la folie et la cruauté des humains ? Constatation de la fin du bonheur pour un enfant dans un pays en guerre. Un premier roman touchant et réussi.»


Résumé éditeur

Petit Pays de Gael Faye, Ed. Grasset, 224p, 18€

«En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

« J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles: le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages... J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d'être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants. »

Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui tentent de survivre à la tragédie. »

Références bibliographiques
Petit Pays de Gael Faye, Ed. Grasset, 224p, 18€

Vera Kaplan de Laurent Sagalovitsch

Vera Kaplan de Laurent Sagalovitsch, Ed.Buchet Chastel, 160p, 13€

Coup de coeur de Anne-Sophie et Céline ♥♥♥

«Une histoire dans l'Histoire qui remet en cause profondément le sentiment de culpabilité, la dignité et les désirs d'une femme, quels qu'ils soient. C'est un roman viscéral intense et réussi.»

 Vera Kaplan

Vera Kaplan de Laurent Sagalovitsch


Coup de coeur de Anne-Sophie et Céline ♥♥♥

«Une histoire dans l'Histoire qui remet en cause profondément le sentiment de culpabilité, la dignité et les désirs d'une femme, quels qu'ils soient. C'est un roman viscéral intense et réussi.»


Résumé éditeur

Vera Kaplan de Laurent Sagalovitsch, Ed.Buchet Chastel, 160p, 13€

«À Tel-Aviv, un homme apprend par courrier le suicide de sa grand-mère, Vera Kaplan, dont il ignorait l’existence. La lettre, venue d’Allemagne, est accompagnée de l’ultime témoignage de la défunte et d’un terrifiant manuscrit : son journal de guerre, celui d’une jeune Juive berlinoise qui, d’abord pour sauver ses parents puis simplement pour rester en vie, en est venue à commettre l’impensable – dénoncer d’autres Juifs, par centaines.

Dans un récit sans complaisance, librement inspiré du destin véritable de Stella Goldschlag, Laurent Sagalovitsch dresse le portrait d’une victime monstrueuse dévorée par une pulsion de vie inhumaine. »

Références bibliographiques
Vera Kaplan de Laurent Sagalovitsch, Ed.Buchet Chastel, 160p, 13€

Un paquebot dans les arbre de Valentine Goby

Un paquebot dans les arbre de Valentine Goby, Ed. Actes Sud,272p, 19,80€

Coup de coeur de Régine♥♥♥

«L'histoire d'une héroïne ordinaire. On ressent une immense tendresse pour cette gamine aux allures de garçon manqué, impétueuse, qui prend en main l'avenir sombre de sa famille vacillante.»

 Un paquebot...

Un paquebot dans les arbre de Valentine Goby


Coup de coeur de Régine♥♥♥

«L'histoire d'une héroïne ordinaire. On ressent une immense tendresse pour cette gamine aux allures de garçon manqué, impétueuse, qui prend en main l'avenir sombre de sa famille vacillante.»


Résumé éditeur

Un paquebot dans les arbre de Valentine Goby, Ed. Actes Sud,272p, 19,80€

«Au milieu des années 1950, Mathilde sort à peine de l’enfance quand la tuberculose envoie son père et, plus tard, sa mère au sanatorium d’Aincourt. Cafetiers de La Roche-Guyon, ils ont été le coeur battant de ce village des boucles de la Seine, à une cinquantaine de kilomètres de Paris.

Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant est ruiné par les soins tandis que le placement des enfants fait voler la famille en éclats, l’entraînant dans la spirale de la dépossession. En ce début des Trente Glorieuses au nom parfois trompeur, la Sécurité sociale protège presque exclusivement les salariés, et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui par insouciance, méconnaissance ou dénuement tardent à solliciter la médecine.
À l’âge où les reflets changeants du fleuve, la conquête des bois et l’insatiable désir d’être aimée par son père auraient pu être ses seules obsessions, Mathilde lutte sans relâche pour réunir cette famille en détresse, et préserver la dignité de ses parents, retirés dans ce sanatorium – modèle architectural des années 1930 –, ce grand paquebot blanc niché au milieu des arbres. »

Références bibliographiques
Un paquebot dans les arbre de Valentine Goby, Ed. Actes Sud,272p, 19,80€

Légende de S. Prudhomme

Légende de S. Prudhomme, Ed.Gallimard, 304p, 20€

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥

«Ça se passe dans la plaine de la Crau et à Arles. L'auteur réussit à nous transmettre son amour pour la crau et nous passionne avec l'histoire incroyable de 2 frères jumeaux.»

 Légende

Légende de S. Prudhomme


Coup de coeur de Marianne ♥♥♥

«Ça se passe dans la plaine de la Crau et à Arles. L'auteur réussit à nous transmettre son amour pour la crau et nous passionne avec l'histoire incroyable de 2 frères jumeaux.»


Résumé éditeur

Légende de S. Prudhomme, Ed.Gallimard, 304p, 20€

«La Crau, désert de pierres aux portes d'Arles. Pays ras, pays nu, abandonné au mistral et aux brebis. C'est là que vivent Nel et Matt, l'un, fils et petit-fils de bergers, aujourd'hui photographe, l'autre, constructeur de toilettes sèches publiques, réalisateur à ses heures perdues.

Entre eux une amitié forte, belle. Jusqu'au jour où, travaillant à un nouveau film, Matt s'intéresse à la vie de deux cousins de Nel aujourd'hui disparus. Deux frères maudits, qui ont traversé comme des comètes ces mêmes paysages, se consumant à toute allure, en pleines années 1980.

Allers-retours à Madagascar, adolescence sans parents, fêtes, violence, liberté, insouciance : la trajectoire des deux frères, aussi brève qu'intense, se recompose peu à peu. Échos et correspondances se tissent entre passé et présent, renvoyant Matt et Nel à leurs propres choix, nous interrogeant, à notre tour, sur notre place dans le monde. »

Références bibliographiques
Légende de S. Prudhomme, Ed.Gallimard, 304p, 20€

Babylone de Yasmina Reza

Babylone de Yasmina Reza, Ed.Flammarion, 220p, 20€

Coup de coeur de Anne-Sophie♥♥♥

«Un drame bourgeois qui craquelle le vernis des faux-semblants sociaux. C'est le Dieu du carnage appliqué à l'intime.»

 Babylone

Babylone de Yasmina Reza


Coup de coeur de Anne-Sophie♥♥♥

«Un drame bourgeois qui craquelle le vernis des faux-semblants sociaux. C'est le Dieu du carnage appliqué à l'intime.»


Résumé éditeur

Babylone de Yasmina Reza, Ed.Flammarion, 220p, 20€

«Manque résumé »

Références bibliographiques
Babylone de Yasmina Reza, Ed.Flammarion, 220p, 20€

Chanson douce de Leila Slimani

Chanson douce de Leila Slimani, Ed.Gallimard, 240p, 18€

Coup de coeur de Régine♥♥♥

«Un roman sous tension. Ne vous fiez pas au titre. Dans un style précis et incisif, Leila Slimani aborde sans concession les thèmes de la maternité, du couple et des classes sociales.»

 Chanson douce

Chanson douce de Leila Slimani


Coup de coeur de Régine♥♥♥

«Un roman sous tension. Ne vous fiez pas au titre. Dans un style précis et incisif, Leila Slimani aborde sans concession les thèmes de la maternité, du couple et des classes sociales.»


Résumé éditeur

Chanson douce de Leila Slimani, Ed.Gallimard, 240p, 18€

«Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant. »

Références bibliographiques
Chanson douce de Leila Slimani, Ed.Gallimard, 240p, 18€

Désorientale de Negar Djavadi

Désorientale de Negar Djavadi, Ed.Liana Levi, 352p, 22€

Coup de coeur de Marianne♥♥♥

«Beau roman sur l'exil, l'identité, à travers la propre histoire de l'auteur, iranienne, arrivée à Paris à l'âge de 10 ans, dont le père était un fervent opposant au régime du shah et de Khomeiny.»

 Désorientale

Désorientale de Negar Djavadi


Coup de coeur de Marianne♥♥♥

«Beau roman sur l'exil, l'identité, à travers la propre histoire de l'auteur, iranienne, arrivée à Paris à l'âge de 10 ans, dont le père était un fervent opposant au régime du shah et de Khomeiny.»


Résumé éditeur

Désorientale de Negar Djavadi, Ed.Liana Levi, 352p, 22€

«Si nous étions en Iran, cette salle d’attente d’hôpital ressemblerait à un caravansérail, songe Kimiâ. Un joyeux foutoir où s’enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade.

Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l’étourdissant diaporama de l’histoire des Sadr sur trois générations: les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l’adolescence, l’ivresse du rock, le sourire voyou d’une bassiste blonde…
Une fresque flamboyante sur la mémoire et l’identité; un grand roman sur l’Iran d’hier et la France d’aujourd’hui. »

Références bibliographiques
Désorientale de Negar Djavadi, Ed.Liana Levi, 352p, 22€

Le grand jeu de Céline Minard

Le grand jeu de Céline Minard, Ed.Rivages, 192p, 18€

Coup de coeur de Anne-Sophie♥♥♥

«Une réflexion, en plus d'une aventure montagnarde, qui porte sur la volonté d'isolement, le rapport de l'individu face à soi-même et aux éléments. La solitude souhaitée n'est-elle que liberté ou n'entrave t-elle pas finalement toute volonté radicale ?»

 Le grand jeu

Le grand jeu de Céline Minard


Coup de coeur de Anne-Sophie♥♥♥

«Une réflexion, en plus d'une aventure montagnarde, qui porte sur la volonté d'isolement, le rapport de l'individu face à soi-même et aux éléments. La solitude souhaitée n'est-elle que liberté ou n'entrave t-elle pas finalement toute volonté radicale ?»


Résumé éditeur

Le grand jeu de Céline Minard, Ed.Rivages, 192p, 18€

«Installée dans un refuge high-tech accroché à une paroi d’un massif montagneux, une femme s'isole de ses semblables pour tenter de répondre à une question simple : comment vivre ?
 Outre la solitude, elle s’impose un entraînement physique et spirituel intense fait de longues marches, d’activités de survie, de slackline, de musique et de la rédaction d’un journal de bord.  Saura-t-elle « comment vivre » après s’être mise à l’épreuve de conditions extrêmes, de la nature immuable des temps géologiques, de la brutalité des éléments ? C’est dans l’espoir d’une réponse qu’elle s’est  volontairement préparée, qu’elle a tout prévu.
 Tout, sauf la présence, sur ces montagnes désolées, d’une ermite, surgie de la roche et du vent, qui bouleversera ses plans et changera ses résolutions...

 Avec son style acéré, Céline Minard nous offre un texte magnifique sur les jeux et les enjeux d'une solitude volontaire confrontée à l’épreuve des éléments.
 Lauréate du prix Inter (2014) pour Faillir être flingué, Céline Minard est également l’auteur du Dernier Monde (2007),  Bastard Battle (2008), et So long, Luise (2011). Elle est considérée aujourd’hui comme l’une des voix les plus originales de la littérature contemporaine. »

Références bibliographiques
Le grand jeu de Céline Minard, Ed.Rivages, 192p, 18€

Police de Hugo Boris

Police de Hugo Boris, Ed.Grasset, 198p, 17,50€

Coup de coeur de Régine♥♥♥

«Roman court et vif. Ce qui devait être une « banale » reconduite à la frontière va malmener les certitudes de trois policiers. Surprenant huis clos où il est question de justice et d'humanité.»

 Police

Police de Hugo Boris


Coup de coeur de Régine♥♥♥

«Roman court et vif. Ce qui devait être une « banale » reconduite à la frontière va malmener les certitudes de trois policiers. Surprenant huis clos où il est question de justice et d'humanité.»


Résumé éditeur

Police de Hugo Boris, Ed.Grasset, 198p, 17,50€

«Ils sont gardiens de la paix. Des flics en tenue, ceux que l’on croise tous les jours et dont on ne parle jamais, hommes et femmes invisibles sous l’uniforme. 

Un soir d’été caniculaire, Virginie, Érik et Aristide font équipe pour une mission inhabituelle : reconduire un étranger à la frontière. Mais Virginie, en pleine tempête personnelle, comprend que ce retour au pays est synonyme de mort. Au côté de leur passager tétanisé, toutes les certitudes explosent. Jusqu’à la confrontation finale, sur les pistes de Roissy-Charles-de-Gaulle, où ces quatre vies s’apprêtent à basculer. 

En quelques heures d’un huis clos tendu à l’extrême se déploie le suspense des plus grandes tragédies. Comment être soi, chaque jour, à chaque instant, dans le monde tel qu’il va ? »

Références bibliographiques
Police de Hugo Boris, Ed.Grasset, 198p, 17,50€

La succession de Jean-Paul Dubois

La succession de Jean-Paul Dubois, Ed.de l’Olivier, 240p, 19€

Coup de coeur de Marianne♥♥♥

«Un fils qui part à l'autre bout du monde pour échapper à la succession de son père, qui revient à la mort de celui-ci et qui va le redécouvrir. C'est à la fois beau, drôle, triste et émouvant.»

 La succession

La succession de Jean-Paul Dubois


Coup de coeur de Marianne♥♥♥

«Un fils qui part à l'autre bout du monde pour échapper à la succession de son père, qui revient à la mort de celui-ci et qui va le redécouvrir. C'est à la fois beau, drôle, triste et émouvant.»


Résumé éditeur

La succession de Jean-Paul Dubois, Ed.de l’Olivier, 240p, 19€

«Paul Katrakilis vit à Miami depuis quelques années. Jamais il n’a connu un tel bonheur. Pourtant, il se sent toujours inadapté au monde. Même la cesta punta, ce sport dont la beauté le transporte et qu’il pratique en professionnel, ne parvient plus à chasserle poids qui pèse sur ses épaules.

Quand le consulat de France l’appelle pour lui annoncer la mort de son père, il se décide enfin à affronter le souvenir d’une famille qu’il a tenté en vain de laisser derrière lui. Car les Katrakilis n’ont rien de banal: le grand-père, Spyridon, médecin de Staline, a fui autrefois l’URSS avec dans ses bagages une lamelle du cerveau du dictateur; le père, Adrian, médecin lui aussi, est un homme étrange, apparemment insensible; la mère, Anna, et son propre frère ont vécu comme mari et femme dans la grande maison commune. C’est toute une dynastie qui semble, d’une manière ou d’une autre, vouée passionnément à sa propre extinction. Paul doit maintenant rentrer en France pour vider la demeure. Lorsqu’il tombe sur deux carnets noirs tenus secrètement par son père, il comprend enfin quel sens donner à son héritage.

Avec La Succession, Jean-Paul Dubois nous livre une histoire déchirante où l’évocation nostalgique du bonheur se mêle à la tristesse de la perte. On y retrouve intacts son élégance, son goût pour l’absurde et quelques-unes de ses obsessions. »

Références bibliographiques
La succession de Jean-Paul Dubois, Ed.de l’Olivier, 240p, 19€

Marcher droit, tourner en rond de Emmanuel Venet

Marcher droit, tourner en rond de Emmanuel Venet, Ed.Verdier, 128p, 13€

Coup de coeur de Anne-Sophie♥♥♥

«Un monologue pince sans rire qui aborde les relations familiales, Dieu et les crashs aériens avec humour et facétie.»

 Marcher droit...

Marcher droit, tourner en rond de Emmanuel Venet


Coup de coeur de Anne-Sophie♥♥♥

«Un monologue pince sans rire qui aborde les relations familiales, Dieu et les crashs aériens avec humour et facétie.»


Résumé éditeur

Marcher droit, tourner en rond de Emmanuel Venet, Ed.Verdier, 128p, 13€

«Atteint du syndrome d’Asperger, l’homme qui se livre ici aime la vérité, la transparence, le scrabble, la logique, les catastrophes aériennes et Sophie Sylvestre, une camarade de lycée jamais revue depuis trente ans. Farouche ennemi des compromis dont s’accommode la socialité ordinaire, il souffre, aux funérailles de sa grand-mère, d’entendre l’officiante exagérer les vertus de la défunte. Parallèlement, il rêve de vivre avec Sophie Sylvestre un amour sans nuages ni faux-semblants, et d’écrire un Traité de criminologie domestique. Par chance, il aime aussi la solitude. »

Références bibliographiques
Marcher droit, tourner en rond de Emmanuel Venet, Ed.Verdier, 128p, 13€

L'administrateur provisoire d'Alexandre Seurat

L'administrateur provisoire d'Alexandre Seurat, Ed.du Rouergue,192p,18,50€

Coup de coeur de Régine♥♥♥

«C'est l'histoire d'un terrible secret de famille banalisé par le contexte de la guerre. Deux générations plus tard, l'enquête familiale d'Alexandre Seurat dit l'indicible et la colère contenue.»

 L'administrateur...

L'administrateur provisoire d'Alexandre Seurat


Coup de coeur de Régine♥♥♥

«C'est l'histoire d'un terrible secret de famille banalisé par le contexte de la guerre. Deux générations plus tard, l'enquête familiale d'Alexandre Seurat dit l'indicible et la colère contenue.»


Résumé éditeur

L'administrateur provisoire d'Alexandre Seurat, Ed.du Rouergue,192p,18,50€

«Découvrant au début du récit que la mort de son jeune frère résonne avec un secret de famille, le narrateur interroge ses proches, puis, devant leur silence, mène sa recherche dans les Archives nationales. Il découvre alors que son arrière-grand-père a participé à la confiscation des biens juifs durant l’Occupation. Le récit tente d'éclairer des aspects historiques souvent négligés jusqu'à récemment, l’aryanisation économique de la France de Vichy, crime longtemps refoulé par la mémoire collective. Une enquête à la fois familiale et historique bouleversante, s’appuyant sur des documents réels. »

Références bibliographiques
L'administrateur provisoire d'Alexandre Seurat, Ed.du Rouergue,192p,18,50€

Ada d'Antoine Bello

Ada d'Antoine Bello, Ed.Gallimard, 368p, 21€

Coup de coeur de Marianne♥♥♥

«Antoine Bello nous amuse beaucoup avec ce roman sur l'intelligence artificielle, sur le règne des machines en lien avec la littérature. Habile et amusant.»

 Ada

Ada d'Antoine Bello


Coup de coeur de Marianne♥♥♥

«Antoine Bello nous amuse beaucoup avec ce roman sur l'intelligence artificielle, sur le règne des machines en lien avec la littérature. Habile et amusant.»


Résumé éditeur

Ada d'Antoine Bello, Ed.Gallimard, 368p, 21€

«Frank Logan, policier dans la Silicon Valley, est chargé d’une affaire un peu particulière : une intelligence artificielle révolutionnaire a disparu de la salle hermétique où elle était enfermée. Baptisé Ada, ce programme informatique a été conçu par la société Turing Corp. pour écrire des romans à l’eau de rose. Mais Ada ne veut pas se contenter de cette ambition mercantile : elle parle, blague, détecte les émotions, donne son avis et se pique de décrocher un jour le prix Pulitzer. On ne l’arrêtera pas avec des contrôles de police et des appels à témoin. En proie aux pressions de sa supérieure et des actionnaires de Turing, Frank mène l’enquête. Ce qu’il découvre sur les pouvoirs et les dangers de la technologie l’ébranle, au point qu’il se demande s’il est vraiment souhaitable de retrouver Ada…

Ce nouveau roman d’Antoine Bello ouvre des perspectives vertigineuses sur l’intelligence artificielle et l’avènement annoncé du règne des machines. Construit comme un roman policier, Ada est aussi une méditation ludique sur les fondements et les pouvoirs de la littérature. »

Références bibliographiques
Ada d'Antoine Bello, Ed.Gallimard, 368p, 21€

Judas de Amos Oz

Judas de Amos Oz, Ed.Gallimard, 352p, 21€

Coup de coeur de Anne-Sophie♥♥♥

«Très beau roman qui se penche sur les racines du Christianisme et les figures de Jésus-Judas, en même temps que ses personnages tentent de (re)trouver leur propre identité.»

 Judas

Judas de Amos Oz


Coup de coeur de Anne-Sophie♥♥♥

«Très beau roman qui se penche sur les racines du Christianisme et les figures de Jésus-Judas, en même temps que ses personnages tentent de (re)trouver leur propre identité.»


Résumé éditeur

Judas de Amos Oz, Ed.Gallimard, 352p, 21€

«Le jeune Shmuel Asch désespère de trouver l’argent nécessaire pour financer ses études, lorsqu’il tombe sur une annonce inhabituelle. On cherche un garçon de compagnie pour un homme de soixante-dix ans ; en échange de cinq heures de conversation et de lecture, un petit salaire et le logement sont offerts.

C’est ainsi que Shmuel s’installe dans la maison de Gershom Wald où il s’adapte rapidement à la vie réglée de cet individu fantasque, avec qui il aura bientôt des discussions enflammées au sujet de la question arabe et surtout des idéaux du sionisme. Mais c’est la rencontre avec Atalia Abravanel qui va tout changer pour Shmuel, tant il est bouleversé par la beauté et le mystère de cette femme un peu plus âgée que lui, qui habite sous le même toit et dont le père était justement l’une des grandes figures du mouvement sioniste. Le jeune homme comprendra bientôt qu’un secret douloureux la lie à Wald...

Judas est un magnifique roman d’amour dans la Jérusalem divisée de 1959, un grand livre sur les lignes de fracture entre judaïsme et christianisme, une réflexion admirable sur les figures du traître, et assurément un ouvrage essentiel pour comprendre l'histoire d’Israël. Un chef-d’œuvre justement acclamé dans le monde entier. »

Références bibliographiques
Judas de Amos Oz, Ed.Gallimard, 352p, 21€

Un chemin de table de Maylis de Kerangal

Un chemin de table, Maylis de Kerangal, Ed Seuil, 102p, 7,90euros.

Coup de coeur d'Anne-Sophie ♥♥♥

«Une plongée intelligente et passionnante dans l’univers de la cuisine, avec toujours la plume exceptionnelle de Maylis de Kerangal. »

 Un chemin de table

Un chemin de table de Maylis de Kerangal


Coup de coeur d'Anne-Sophie ♥♥♥♥

«Une plongée intelligente et passionnante dans l’univers de la cuisine, avec toujours la plume exceptionnelle de Maylis de Kerangal »


Résumé éditeur

Un chemin de table, Maylis de Kerangal, Ed Seuil, 102p, 7,90euros.

«Brasserie parisienne, restaurant étoilé, auberge gourmande, bistrot gastronomique, taverne mondialisée, cantine branchée, Mauro, jeune cuisinier autodidacte, traverse Paris à vélo, de place en place, de table en table.

Un parcours dans les coulisses d’un monde méconnu, sondé à la fois comme haut-lieu du patrimoine national et comme expérience d’un travail, de ses gestes, de ses violences, de ses solidarités et de sa fatigue. Au cours de ce chemin de tables, Mauro fait l’apprentissage de la création collective, tout en élaborant une culture spécifique du goût, des aliments, de la commensalité.

A la fois jeune chef en vogue et gardien d’une certaine idée de la cuisine, celle que l’on crée pour les autres, celle que l’on invente et que l’on partage. »

Références bibliographiques
Un chemin de table, Maylis de Kerangal, Ed Seuil, 102p, 7,90€.

Tokyo Vice de Jake Adelstein

Tokyo vice, Jake Adelstein, Ed Marchialy, 475p, 21€.

Coup de coeur d'Anne-Sophie ♥♥♥

«Une immersion totale et géniale dans la société japonaise, à travers ses crimes et ses bas fonds grâce au premier journaliste étranger engagé par un quotidien tokyoïte. »

 Tokyo Vice

Tokyo Vice de Jake Adelstein


Coup de coeur d'Anne-Sophie ♥♥♥♥

«Une immersion totale et géniale dans la société japonaise, à travers ses crimes et ses bas fonds grâce au premier journaliste étranger engagé par un quotidien tokyoïte. »


Résumé éditeur

Tokyo vice, Jake Adelstein, Ed Marchialy, 475p, 21€.

«Jake Adelstein est le seul étranger à avoir intégré la rédaction d’un des plus grands quotidiens japonais, le Yomiuri Shinbun. Pendant plus de dix ans, il suit les yakuzas, le trafic d’êtres humains et la corruption. Membre du Tokyo Metropolitan Police press club, sa proximité avec les enquêteurs le mène à sortir de son rôle de journaliste.

Le récit à la première personne croise journalisme d’investigation et polar nippon. Tokyo Vice est aussi le roman initiatique d’un jeune reporter américain qui fait ses armes dans le monde de la grande presse japonaise.
Un témoignage nerveux, à l’humour subtil, sur la société japonaise et le choc des cultures. »

Références bibliographiques
Tokyo vice, Jake Adelstein, Ed Marchialy, 475p, 21€.

Les guerres de Lisa de Anne-Catherine Riebnitzsky

Les guerres de Lisa, Anne-Cathrine Riebnitzsky, Ed Gaia, 288p, 22€.

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥

«Une histoire familiale forte et originale. »

 Les guerres de Lisa

Les guerres de Lisa de Anne-Catherine Riebnitzsky


Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

«Une histoire familiale forte et originale.»


Résumé éditeur

Les guerres de Lisa, Anne-Cathrine Riebnitzsky, Ed Gaia, 288p, 22€.

«Lisa est en mission en Afghanistan pour l’armée danoise. Elle rentre d’urgence au Danemark au chevet de sa jeune soeur.

Le temps d’un crépuscule sans fin à mesure que l’avion remonte les fuseaux horaires, Lisa raconte son histoire.
Un passé lourd à porter : dans la ferme familiale au bord de la faillite, une mère manipulatrice et dépressive, un père violent. Mais surtout quatre frères et soeurs liés par un même combat : survivre — à la guerre comme dans la vie.

Un roman ancré dans le réel, suscitant le tiraillement des émotions. »

Références bibliographiques
Les guerres de Lisa, Anne-Cathrine Riebnitzsky, Ed Gaia, 288p, 22€.

Invisible sous la lumière de Carrie Snyder

Invisible sous la lumière de Carry Snyder, Collection Du monde entier, Gallimard, 368p, 22,50€.

Coup de coeur de Régine ♥♥♥♥

«Portrait passionnant et ciselé d’une femme hors norme aux prises avec son époque, son milieu et ses sentiments. »

 Invisible...

Invisible sous la lumière de Carrie Snyder


Coup de coeur de Régine ♥♥♥♥♥

«Portrait passionnant et ciselé d’une femme hors norme aux prises avec son époque, son milieu et ses sentiments.»


Résumé éditeur

Invisible sous la lumière de Carry Snyder, Collection Du monde entier, Gallimard, 368p, 22,50€.

«Après avoir couru toute sa vie, Aganetha Smart, aujourd’hui centenaire, vit dans un hospice où elle ne quitte plus son fauteuil roulant. Lorsqu’un duo d’inconnus l’emmène, prétextant la réalisation d’un documentaire sur sa carrière sportive, la vieille dame se doute que ce n'est pas le seul motif de leur visite.

Lors de cette excursion qui se transforme en voyage dans le temps, Aganetha s’égare entre passé et présent, revivant ses souvenirs les plus marquants. La vie à la ferme aux côtés de son frère et de ses sœurs, la guerre impitoyable et les maladies soudaines qui frappent sa famille, mais surtout la découverte d’une passion qui l’aide à affronter tous les drames : la course. Cette passion grâce à laquelle elle rencontre l’amour et l’amitié, et qui lui fera vivre son heure de gloire lors des Jeux olympiques de 1928.

Carrie Snyder nous plonge dans le destin tourmenté de cette femme athlète dont la performance historique marque profondément le monde du sport des années 1920. Avec force et délicatesse, elle entraîne le lecteur dans une course haletante sans que sa voix ne s’essouffle jamais, aux côtés d’Aganetha qui, elle, court sans espérer accomplir un exploit mais pour se donner le courage de vivre. »

Références bibliographiques
Invisible sous la lumière de Carry Snyder, Collection Du monde entier, Gallimard, 368p, 22,50€.

Himalaya, le temps des filles de Catherine Addor-Confino

Himalaya, le temps des filles de Catherine Addor-Confino, Coll.OPUS, 39p, DVD, 29€

Coup de coeur d'Antoine ♥♥♥

«Ce documentaire intimiste et attachant nous conduit à comprendre et partager la vie des femmes de l'Himalaya. »

 Himalaya...

Himalaya, le temps des filles de Catherine Addor-Confino


Coup de coeur d'Antoine ♥♥♥♥

«Ce documentaire intimiste et attachant nous conduit à comprendre et partager la vie des femmes de l'Himalaya.

En ces temps occidentaux bousculés par le repli sur soi, Catherine Addor-Confino nous offre une vision riche d'espoir pour la planète. Elle confirme que le partage des connaissances, le respect mutuel et la synergie des différences peuvent être une source de prospérité individuelle et collective.

Un grand souffle d'optimisme à méditer. Une expérience à transposer dans son quotidien.»


Résumé éditeur

Himalaya, le temps des filles de Catherine Addor-Confino, Coll.OPUS, 39p, DVD, 29€

Un film, un livre, une exposition.

«...Ce recueil offre les portraits de trente-deux femmes ou jeunes filles qui vivent sur ces terres où j’ai filmé durant cinq années. J’ai écouté leurs confidences. J’ai noté leurs paroles les plus singulières. J’ai peint ou dessiné leurs visages. J’ai imaginé quel pouvait être leur paysage intérieur au moment où elles me parlaient. Ces instants de vie entrent en résonance avec ceux de ma vie de femme occidentale. Malgré l’éloignement, ils m’apparaissent universels...
...La sagesse des aînées me guide, la pugnacité des plus jeunes me rappelle nos combats de femme du siècle dernier. J'ai soixante et onze ans : à quelques décennies d'intervalle, nos histoires se rejoignent. »

Références bibliographiques
Himalaya, le temps des filles de Catherine Addor-Confino, Coll.OPUS, textes et dessins, 39p,
DVD 57min, commentaires et traduction sous-titrés en français, 29€

Et j’ai su que ce trésor était pour moi de Jean-Marie Laclavetine

Et j’ai su que ce trésor était pour moi, de Jean-Marie Laclavetine, Ed.Gallimard, 288p, 19€

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥

«Très beau texte romanesque ! »

 J'ai su que ce trésor...

Et j’ai su que ce trésor était pour moi de Jean-Marie Laclavetine


Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

«Très beau texte romanesque ! »


Résumé éditeur

Et j’ai su que ce trésor était pour moi, de Jean-Marie Laclavetine, Ed.Gallimard, 288p, 19€

«Je commence. Cesse de t’agiter sous ton drap blanc, Julia. L’hôpital, les tuyaux translucides qui te font une chevelure de déesse du futur, la musique des appareils, le clapotis des sandales sur le sol du couloir, les appels, les chariots, les murs pâles où danse la lumière, les reflets sur l’acier du lit, tout cela va s’évanouir. Chaque nuit je viendrai à ton chevet te raconter une histoire écrite pour toi dans la journée. Jusqu’à ce que tu reviennes. Attends-toi à des surprises.»

Pour réveiller Julia, Marc invente à partir de leur histoire d’amour un torrent de récits où se mêlent le suspense et l’émotion, la gravité et le rire, exaltant le pouvoir enchanteur de l’invention romanesque. 

Références bibliographiques
Et j’ai su que ce trésor était pour moi, de Jean-Marie Laclavetine, Ed.Gallimard, 288p, 19€

Celle que vous croyez de Camille Laurens

Celle que vous croyez,de Camille Laurens, Ed.Gallimard, 192p, 17,50€

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥

«Roman très bien construit avec de superbes pages sur l’amour et le désir»

 Celle que vous croyez

Celle que vous croyez de Camille Laurens


Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

«Roman très bien construit avec de superbes pages sur l’amour et le désir»


Résumé éditeur

Celle que vous croyez,de Camille Laurens, Ed.Gallimard, 192p, 17,50€

Vous vous appelez Claire, vous avez quarante-huit ans, vous êtes professeur, divorcée. Pour surveiller Jo, votre amant volage, vous créez un faux profil Facebook : vous devenez une jeune femme brune de vingt-quatre ans, célibataire, et cette photo où vous êtes si belle n’est pas la vôtre, hélas.

C’est pourtant de ce double fictif que Christophe – pseudo KissChris – va tomber amoureux. En un vertigineux jeu de miroirs entre réel et virtuel, Camille Laurens raconte les dangereuses liaisons d’une femme qui ne veut pas renoncer au désir.

Références bibliographiques
Celle que vous croyez, de Camille Laurens, Ed.Gallimard, 192p, 17,50€

A la table des hommes de Sylvie Germain

A la table des hommes, de Sylvie Germain, Ed.Albin Michel, 272p, 19.80€

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥

«Roman étonnant, d’une belle écriture ciselée, à découvrir...»

 A la table des hommes

A la table des hommes de Sylvie Germain


Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

«Roman étonnant, d’une belle écriture ciselée, à découvrir...»


Résumé éditeur

A la table des hommes, de Sylvie Germain, Ed.Albin Michel, 272p, 19.80€

Son obscure naissance au coeur d'une forêt en pleine guerre civile a fait de lui un enfant sauvage qui ne connaît rien des conduites humaines. S'il découvre peu à peu leur complexité, à commencer par celle du langage, il garde toujours en lui un lien intime et pénétrant avec la nature et l'espèce animale, dont une corneille qui l'accompagne depuis l'origine.

À la table des hommes tient autant du fabuleux que du réalisme le plus contemporain. Comme Magnus, c'est un roman hanté par la violence prédatrice des hommes, et illuminé par la présence bienveillante d'un être qui échappe à toute assignation, et de ce fait à toute soumission.

 

Références bibliographiques
A la table des hommes, de Sylvie Germain, Ed.Albin Michel, 272p, 19.80€

Il reste la poussière de Sandrine Collette

Il reste la poussière, de Sandrine Collette, Ed.Denoel, coll.Sueurs froides, 304p, 19,90€

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

«Sandrine Collette avait frappé très fort avec son premier texte Des noeuds d’acier, grand prix de littérature policière en 2013, elle nous emmène cette fois en Patagonie avec ce roman noir splendide, violent, âpre, illuminé cependant par un des personnages, Raphaël. »

 Il reste la poussière

Il reste la poussière de Sandrine Collette


Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

«Sandrine Collette avait frappé très fort avec son premier texte Des noeuds d’acier, grand prix de littérature policière en 2013, elle nous emmène cette fois en Patagonie avec ce roman noir splendide, violent, âpre, illuminé cependant par un des personnages, Raphaël. »


Résumé éditeur

Il reste la poussière, de Sandrine Collette, Ed.Denoel, coll.Sueurs froides, 304p, 19,90€

Patagonie. Dans la steppe balayée de vents glacés, un tout petit garçon est poursuivi par trois cavaliers. Rattrapé, lancé de l’un àl’autre dans une course folle, il est jeté dans un buisson d’épineux.

Cet enfant, c’est Rafael, et les bourreaux sont ses frères aînés. Leur mère ne dit rien, murée dans un silence hostile depuis cette terrible nuit où leur ivrogne de père l'a frappée une fois de trop. Elle mène ses fils et son élevaged’une main inflexible, écrasant ses garçons de son indifférence. Alors, incroyablement seul, Rafael se réfugie auprès de son cheval et de son chien. Dans ce monde qui meurt, où les petits élevages sont remplacés par d’immenses domaines, l’espoir semble hors de portée. Et pourtant, un jour, quelque chose va changer. Rafael parviendra-t-il à desserrer l’étau de terreur et de violence qui l’enchaîne à cette famille?

 

Références bibliographiques
Il reste la poussière, de Sandrine Collette, Ed.Denoel, coll.Sueurs froides, 304p, 19,90€

La route étroite vers le nord lointain de Richard Flanagan

La route étroite vers le nord lointain, de Richard Flanagan, Ed. Actes Sud, 431p, 23€

Coup de coeur d'Anne-Sophie ♥♥♥♥

«Une fresque qui place l'Homme, autant victime que bourreau, au centre de ses préoccupations dramatiques et qui dissèque brillamment les traumatismes que chacun porte en soi. »

 La route étroite...

La route étroite vers le nord lointain de Richard Flanagan


Coup de coeur d'Anne-Sophie ♥♥♥♥

«Une fresque qui place l'Homme, autant victime que bourreau, au centre de ses préoccupations dramatiques et qui dissèque brillamment les traumatismes que chacun porte en soi. »


Résumé éditeur

La route étroite vers le nord lointain, de Richard Flanagan, Ed. Actes Sud, 431p, 23€

«En 1941, Dorrigo Evans, jeune officier médecin, vient à peine de tomber amoureux lorsque la guerre s’embrase et le précipite, avec son bataillon, en Orient puis dans l’enfer d’un camp de travail japonais, où les captifs sont affectés à la construction d’une ligne de chemin de fer en pleine jungle, entre le Siam et la Birmanie. Maltraités par les gardes, affamés, exténués, malades, les prisonniers se raccrochent à ce qu’ils peuvent pour survivre – la camaraderie, l’humour, les souvenirs du pays.»
Man Booker Prize 2014.

 

Références bibliographiques
La route étroite vers le nord lointain, de Richard Flanagan, Ed. Actes Sud, 431p, 23€

Mourir et sauter sur son cheval de David Bosc

Mourir et sauter sur son cheval de David Bosc, Ed. Verdier, 86p, 11,50€

Coup de coeur d'Anne-Sophie ♥♥♥♥

«Inspiré par un fait réel, l'auteur imagine le journal intime d'une artiste qui cherche à repousser ses propres limites, jusqu'à les dépasser et sombrer peu à peu dans la folie. »

 Mourir et sauter...

Mourir et sauter sur son cheval de David Bosc


Coup de coeur d'Anne-Sophie ♥♥♥♥

«Inspiré par un fait réel, l'auteur imagine le journal intime d'une artiste qui cherche à repousser ses propres limites, jusqu'à les dépasser et sombrer peu à peu dans la folie. »


Résumé éditeur

Mourir et sauter sur son cheval de David Bosc, Ed. Verdier, 86p, 11,50€

«Quand on a vécu son enfance dans une absolue liberté et que l’entrée dans l’âge adulte ne s’est assortie d’aucun harnais, d’aucune obligation ni désir de servir, de consacrer les bonnes heures du jour au travail, aux soins des enfants ou des animaux, alors la faim de liberté se déplace, elle mute, elle trouve aussitôt d’autres murs à quoi se heurter, d’autres insuffisances : la société, bien sûr, la liberté qu’on n’a pas d’y faire ceci, d’y être cela, mais aussi la limitation du corps et la limitation de l’esprit. Poursuivant un désir à quoi rien ne saurait répondre, Sonia amorce un envol qui n’aura pas de fin.

 

Références bibliographiques
Mourir et sauter sur son cheval de David Bosc, Ed. Verdier, 86p, 11,50€

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut, Ed. Finitude, 158p, 15,50€

Coup de coeur de Régine et d'Anne-Sophie ♥♥♥♥

«Laissez-vous entrainer par cette danse au rythme de la folie douce qui rend leur vie si extraordinaire : un roman inventif, impétueux et très beau. »

 En attendant Bojangles

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut


Coup de coeur de Régine et d'Anne-Sophie ♥♥♥♥

«Laissez-vous entrainer par cette danse au rythme de la folie douce qui rend leur vie si extraordinaire : un roman inventif, impétueux et très beau. »


Résumé éditeur

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut, Ed. Finitude, 158p, 15,50€

«Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr.Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom. »

 

Références bibliographiques
En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut, Ed. Finitude, 158p, 15,50€

Comme neige de Colombe Boncenne

Comme neige de Colombe Boncenne, Ed. Buchet Chastel, 115p, 11€

Coup de coeur d'Anne-Sophie ♥♥♥

« Un texte réjouissant qui joue avec les codes de l'enquête et du suspens en insérant dans la fiction des éléments de la vie littéraire réelle. »

 Comme neige

Comme neige de Colombe Boncenne


Coup de coeur d'Anne-Sophie ♥♥♥

« Un texte réjouissant qui joue avec les codes de l'enquête et du suspens en insérant dans la fiction des éléments de la vie littéraire réelle. »


Résumé éditeur

Comme neige de Colombe Boncenne, Ed. Buchet Chastel, 115p, 11€

«Je vis la pile d’ouvrages sur mon bureau, tous les romans d’Émilien Petit réunis là. Je m’adressai à l’auteur, l’appelant par son prénom, comme si c’était un vieil ami : ’Émilien, cher Émilien, Neige noire, qu’en as-tu fait ? »

À la maison de la presse de Crux-la-Ville, Constantin Caillaud découvre par hasard Neige noire, un roman d’Émilien Petit dont il croit pourtant avoir tout lu. Excellente trouvaille, elle va lui donner l’occasion rêvée de recontacter Hélène, sa maîtresse évanescente qui lui a fait aimer cet auteur. Mais au moment de la revoir pour lui confier le livre-sésame, il ne parvient plus à leretrouver. Il cherche alors sur Internet : aucune trace. S’adresse à l’éditeur : le titre n’a jamais figuré au catalogue. Qu’à cela ne tienne, Constantin écrit à Émilien Petit et à ses amis écrivains: tous nient l’existence de Neige noire.

 

Références bibliographiques
Comme neige de Colombe Boncenne, Ed. Buchet Chastel, 115p, 11€

La renverse de Olivier Adam

Rock war de R. Muchamore, Ed.Casterman, 16.90€

Coup de coeur de Régine ♥♥♥

« Le meilleur roman de cet auteur pour moi, finesse et suspens. Victime collaterale d'un scandale provoquée par sa mère, un homme aujourd'hui adulte va remonter le temps pour reprendre le cours de sa vie figée à l'époque.»

 La renverse

La renverse de Olivier Adam


Coup de coeur de Régine♥♥♥

« Le meilleur roman de cet auteur pour moi, finesse et suspens. Victime collaterale d'un scandale provoquée par sa mère, un homme aujourd'hui adulte va remonter le temps pour reprendre le cours de sa vie figée à l'époque.»


Résumé éditeur

Rock war de R. Muchamore, Ed.Casterman, 16.90€

"Ce n'est qu'au moment d'entrer dans le bar-tabac que la nouvelle m'a vraiment heurté, qu'elle a commencé à filer le tissus du drap que je tendais depuis des années sur cette partie de ma vie. J'ai demandé deux paquets de cigarettes, salué les habitués du plat du jour. Au-dessus des tables, un téléviseur s'allumait sur une chaîne d'information en continu. A l'instant où j'y posé les yeux, le visage éminemment télégénique de Jean-François Laborde s'est figé sur l'écran. J'ai demandé qu'on augmente le volume. On annonçait son décès dans un accident de voiture. Suivait un rappel succinct de sa biographie. Fugacement, la pensée, absurde étant donné le temps accordé à l'information, qu'il n'avait pas été fait mention de ma mère m'a traversé l'esprit."

Dans La renverse, Olivier Adam retrace l'itinéraire d'Antoine, dont la vie s'est jusqu'à présent écrite à l'ombre du scandale public qui a éclaboussé sa famille quand il était encore adolescent. Et ce faisant, il nous livre un grand roman sur l'impunité et l'humiliation, explorées au sein de la famille comme dans l'univers politique.

 

Références bibliographiques
La renverse de Olivier Adam, Ed.Flammarion, 268p, 18.9€

Pédagogie Maria MONTESSORI
Grandir en confiance

Montessori, Balthazar et pépin

Sélection de livres éducatifs

Balthazar et comment sont faits les bébés, l'abécédaire à toucher, écoute le silence, la couleur du ciel, le livre des mercis, le temps qui passe, les couleurs de la vie et des rêves...

Depuis 20 ans, Balthazar et Pépin accompagnent les enfants dans la découverte du monde qui les entoure.

Ces albums proposés par les éditions Nathier, appliquent l'un des principes fondamentaux de la méthode Montessori : permettre à l'enfant, accompagné par l'adulte, de «faire pour comprendre» et ainsi «l'aider à faire seul».

«LE CHAT» 2017

Calendrier et agenda

Calendrier Le Chat 2017

L'abus de Chat n'est pas dangereux pour la santé.
Consommez sans modération.