Vous êtes ici: > Coups de coeur  > Sélection de la rentrée 2019

Sélection de la rentrée littéraire


Mise à jour le 28 septembre 2019


 Romans, Polars  BD  Jeunesse
Plus de coups de coeur depuis 2014

Romans, Polars

Nos coups de coeur de la rentrée.


Borgo Vecchio, Giosué Calaciura

Borgo Vecchio, de Giosué Calaciura Éditions Notabilia, 150p, 16€

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

On a le cœur qui bat intensément à la lecture de ce court roman poétique et tragique, violent mais magnifique.

 Borgo Vecchio

Borgo Vecchio, Giosué Calaciura



Coup de coeur de Marianne ♥♥♥

On a le cœur qui bat intensément à la lecture de ce court roman poétique et tragique, violent mais magnifique.

Borgo Vecchio, de Giosué Calaciura Éditions Notabilia, 150p, 16€u

Résumé éditeur

Première sélection prix Femina 2019  Mimmo et Cristofaro sont amis à la vie à la mort, camarades de classe et complices d’école buissonnière. Cristofaro qui, chaque soir, pleure la bière de son père. Mimmo qui aime Celeste, captive du balcon quand Carmela, sa mère, s’agenouille sur le lit pour prier la Vierge tandis que les hommes du quartier se plient au-dessus d’elle. Tous rêvent d’avoir pour père Totò le pickpocket, coureur insaisissable et héros du Borgo Vecchio, qui, s’il détrousse sans vergogne les dames du centre-ville, garde son pistolet dans sa chaussette pour résister plus aisément à la tentation de s’en servir. Un pistolet que Mimmo voudrait bien utiliser contre le père de Cristofaro, pour sauver son ami d’une mort certaine. Il y a la mer, d’un côté du Borgo Vecchio, dont le vent apporte les parfums de viande chez ceux qui, de la viande, n’en mangent jamais. De l’autre, la plaine brûlante de la métropole, ses magasins, ses bourgeois, la loi et ses gardiens. Son marché aux balances truquées, ses venelles tortueuses et antiques, dans lesquelles la police n’ose pas s’aventurer.  L’intrigue est semblable à celle d’un livret d’opéra : violence et beauté, bien et mal se mêlent pour nous tenir en haleine jusqu’au grand final.

Références bibliographiques
Borgo Vecchio, de Giosué Calaciura Éditions Notabilia, 150p, 16€

Par les routes, de Sylvain Prudhomme

Par les routes, de Sylvain Prudhomme Éditions Gallimard, collection L’Arbalete, 300p, 19€

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

Une lecture agréable et bourrée de charme avec un brin de nostalgie sur l’amitié, l’amour et l’attachement !

 Par les routes

Par les routes, de Sylvain Prudhomme



Coup de coeur de Marianne ♥♥♥

Une lecture agréable et bourrée de charme avec un brin de nostalgie sur l’amitié, l’amour et l’attachement !

Par les routes, de Sylvain Prudhomme Éditions Gallimard, collection L’Arbalete, 300p, 19€

Résumé éditeur

«J’ai retrouvé l’autostoppeur dans une petite ville du sud-est de la France, après des années sans penser à lui. Je l’ai retrouvé amoureux, installé, devenu père. Je me suis rappelé tout ce qui m’avait décidé, autrefois, à lui demander de sortir de ma vie. J’ai frappé à sa porte. J’ai rencontré Marie.»
Avec Par les routes, Sylvain Prudhomme raconte la force de l’amitié et du désir, le vertige devant la multitude des existences possibles.

Références bibliographiques
Par les routes, de Sylvain Prudhomme Éditions Gallimard, collection L’Arbalete, 300p, 19€

Les mangeurs d’argile de Peter Farris

Les mangeurs d’argile de Peter Farris Éditions Gallmeister, 400p, 24€

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

Très bon roman noir comme les éditions Gallmeister savent si bien éditer. Un régal.

 Les mangeurs d’argile

Les mangeurs d’argile de Peter Farris



Coup de coeur de Marianne ♥♥♥

Très bon roman noir comme les éditions Gallmeister savent si bien éditer. Un régal.

Les mangeurs d’argile de Peter Farris Éditions Gallmeister, 400p, 24€

Résumé éditeur

À quatorze ans, Jesse Pelham vient de perdre son père à la suite d’une chute mortelle dans le vaste domaine de Géorgie qui appartient à sa famille depuis des générations. Accablé, il va errer dans les bois et se rend sur les lieux du drame. Là, il fait la rencontre de Billy, un vagabond affamé traqué depuis des années par le FBI. Une troublante amitié naît alors entre cet homme au passé meurtrier et le jeune garçon solitaire. Mais lorsque Billy révèle à Jesse les circonstances louches de l’accident dont il a été le témoin, le monde du garçon s’effondre une deuxième fois. Désormais, tous ceux qui l’entourent sont des suspects à commencer par sa belle-mère et son oncle, un prêcheur cynique et charismatique. Alors que le piège se referme, Jesse se tourne vers Billy.
Transpirant la moiteur du Sud de Géorgie, Les Mangeurs d’argile, le nouveau roman de Peter Farris est une histoire de manipulations, de confiance trahie, d’amours coupables et d’amitiés dangereuses.

Références bibliographiques
Les mangeurs d’argile de Peter Farris Éditions Gallmeister, 400p, 24€

Vaincre à Rome, de Sylvain Coher

Vaincre à Rome, de Sylvain Coher
Éditions Actes sud,163p, 18.50 €

Coup de coeur de Régine ♥♥♥♥

Une lecture que vous ferez au rythme de cette course, au rythme de la foulée et des pensées de Abebe Bikila, vainqueur du marathon olympique de 1960. Pieds nus, porté par son père, sa femme, son entraineur, c’est une véritable machine de guerre qui s’envole vers la victoire. Haletant.

 Vaincre à Rome

Vaincre à Rome, de Sylvain Coher



Coup de coeur de Régine ♥♥♥

Une lecture que vous ferez au rythme de cette course, au rythme de la foulée et des pensées de Abebe Bikila, vainqueur du marathon olympique de 1960. Pieds nus, porté par son père, sa femme, son entraineur, c’est une véritable machine de guerre qui s’envole vers la victoire. Haletant.

Vaincre à Rome, de Sylvain Coher
Éditions Actes sud,163p, 18.50 €

Résumé éditeur

Rome, samedi 10 septembre 1960, 17 h 30. Dans deux heures, quinze minutes et seize secondes, Abebe Bikila va gagner le marathon olympique. En plus de battre le record du monde en terre italienne plus de vingt ans après la prise d’Addis-Abeba par Mussolini, le soldat éthiopien va courir les quarante-deux kilomètres et cent quatre-vingt-quinze mètres pieds nus. “Vaincre à Rome, ce serait comme vaincre mille fois”, a dit Hailé Sélassié. Vaincre pieds nus, c’est comme jouer sur les pistes des hauts plateaux abyssins. En pleine période de décolonisation et de démembrement des empires européens, un jeune Africain remporte l’or et couronne tout un continent.
Seul un tour de force littéraire pouvait rendre compte d’un tel exploit sportif : Sylvain Coher parvient à insuffler à la langue le rythme, la mécanique, les accélérations d’une course de fond, jusqu’au bien-être des endorphines, jusqu’à l’envol final du sprint. Devenu Petite Voix dans la tête du champion, il se coule dans la cadence variable de sa foulée infatigable pour raconter comment grandissent les héros, comment se relèvent les peuples, comment se gagnent les revanches et comment naissent les légendes.

Références bibliographiques
Vaincre à Rome, de Sylvain Coher Éditions Actes sud,163p, 18.50 €

Un monde sans rivage, de Hélène Gaudy

Un monde sans rivage, de Hélène Gaudy Éditions Actes Sud,  305 p, 21€

Coup de coeur de Régine ♥♥♥♥

Ce roman retrace l’expédition de trois hommes, trois hommes qui ont pris place dans une lignée d’explorateurs transcendés par le désir de pousser les limites du monde connu. Récit sous tension extrêmement bien écrit, une réflexion profonde sur l’absence, la perte, la lutte contre la disparition.

 Un monde sans rivage

Un monde sans rivage, de Hélène Gaudy



Coup de coeur de Régine ♥♥♥

Ce roman retrace l’expédition de trois hommes, trois hommes qui ont pris place dans une lignée d’explorateurs transcendés par le désir de pousser les limites du monde connu. Récit sous tension extrêmement bien écrit, une réflexion profonde sur l’absence, la perte, la lutte contre la disparition.

Un monde sans rivage, de Hélène Gaudy Éditions Actes Sud,  305 p, 21€

Résumé éditeur

À l’été 1930, sur l’île Blanche, la plus reculée de l’archipel du Svalbard, une exceptionnelle fonte des glaces dévoile des corps et les restes d’un campement de fortune. Ainsi se résout un mystère en suspens depuis trente-trois ans : en 1897, Salomon August Andrée, Knut Frænkel et Nils Strindberg s’élevaient dans les airs, déterminés à atteindre le pôle Nord en ballon – et disparaissaient. Parmi les vestiges, on exhume des rouleaux de pellicule abîmés qui vont miraculeusement devenir des images.
À partir de ces photographies au noir et blanc lunaire et du journal de bord de l’expédition, Hélène Gaudy imagine la grande aventure d’un envol et d’une errance. Ces trois hommes seuls sur la banquise, très moyennement préparés, ballottés par un paysage mobile, tenaillés jusqu’à l’absurde par la joie de la découverte et l’ambition de la postérité, incarnent l’insatiable curiosité humaine qui pousse à parcourir, décrire, circonscrire et finalement rétrécir le monde. Livre d’une richesse inépuisable, aussi poétique que passionnant, Un monde sans rivage propose un voyage opiniâtre dans les étendues blanches du Grand Nord, un périple à travers le temps en compagnie de ces trois explorateurs et de bien d’autres intrépides, une méditation sur l’effacement et une déclaration d’amour à la photographie dans ses deux mouvements d’aval et d’amont : fixer les souvenirs et réactiver perpétuellement la machine à rêves.

Références bibliographiques
Un monde sans rivage, de Hélène Gaudy Éditions Actes Sud, 305 p, 21€

Les choses humaines de Karine Tuil

Les choses humaines de Karine Tuil Éditions Gallimard,  341 p, 21€

Coup de coeur de Régine ♥♥♥♥

Avec sa voix reconnaissable qui sonde les identités et les ambiguïtés humaines avec justesse, Karine Tuil interroge dans ce nouveau roman l’idée du consentement, sans dénoncer mais en dévoilant : intrigant et dérangeant.

 Les choses humaines

Les choses humaines de Karine Tuil



Coup de coeur de Régine ♥♥♥

Avec sa voix reconnaissable qui sonde les identités et les ambiguïtés humaines avec justesse, Karine Tuil interroge dans ce nouveau roman l’idée du consentement, sans dénoncer mais en dévoilant : intrigant et dérangeant.

Les choses humaines de Karine Tuil Éditions Gallimard,  341 p, 21€

Résumé éditeur

Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique français ; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Ensemble, ils ont un fils, étudiant dans une prestigieuse université américaine. Tout semble leur réussir. Mais une accusation de viol va faire vaciller cette parfaite construction sociale.
Le sexe et la tentation du saccage, le sexe et son impulsion sauvage sont au cœur de ce roman puissant dans lequel Karine Tuil interroge le monde contemporain, démonte la mécanique impitoyable de la machine judiciaire et nous confronte à nos propres peurs. Car qui est à l’abri de se retrouver un jour pris dans cet engrenage?

Références bibliographiques
Les choses humaines de Karine Tuil Éditions Gallimard, 341 p, 21€

Le ciel par-dessus le toit de Nathacha Appanah

Le ciel par-dessus le toit de Nathacha Appanah

Coup de coeur de Régine et Clémence ♥♥♥♥

Profond coup de cœur pour ce puissant récit à la fois troublant et mélodieux. Ecriture lumineuse et poétique. L’un de ces romans qui nous laisse un pincement à la fin.

 Le ciel....

Le ciel par-dessus le toit de Nathacha Appanah



Coup de coeur de Régine et Clémence ♥♥♥

Profond coup de cœur pour ce puissant récit à la fois troublant et mélodieux. Ecriture lumineuse et poétique. L’un de ces romans qui nous laisse un pincement à la fin.

Le ciel par-dessus le toit de Nathacha Appanah

Résumé éditeur

«Sa mère et sa sœur savent que Loup dort en prison, même si le mot juste c’est maison d’arrêt mais qu’est-ce que ça peut faire les mots justes quand il y a des barreaux aux fenêtres, une porte en métal avec œilleton et toutes ces choses qui ne se trouvent qu’entre les murs. Elles imaginent ce que c’est que de dormir en taule à dix-sept ans mais personne, vraiment, ne peut imaginer les soirs dans ces endroits-là.»
Comme dans le poème de Verlaine auquel le titre fait référence, ce roman griffé de tant d’éclats de noirceur nous transporte pourtant par la grâce de l’écriture de Nathacha Appanah vers une lumière tombée d’un ciel si bleu, si calme, vers cette éternelle douceur qui lie une famille au-delà des drames.

Références bibliographiques
Le ciel par-dessus le toit de Nathacha Appanah Editions Gallimard, 125 p, 14€

Cent millions d’années et un jour ! de Jean-Baptiste Andréa

Cent millions d’années et un jour ! de Jean-Baptiste Andréa

Coup de coeur de Clémence ♥♥♥♥

Une quête de soi, d’identité dans un décor glacé et rude, une de ces natures qui transforme à jamais l’homme.Coup de cœur pour ce voyage initiatique.

 Cent millions d’années...

Cent millions d’années et un jour ! de Jean-Baptiste Andréa



Coup de coeur de Clémence ♥♥♥

Une quête de soi, d’identité dans un décor glacé et rude, une de ces natures qui transforme à jamais l’homme. Coup de cœur pour ce voyage initiatique.

Cent millions d’années et un jour ! de Jean-Baptiste Andréa

Résumé éditeur

Une expédition paléontologique en pleine montagne où chaque pas nous rapproche du rêve et de la folie. Après le succès de "Ma reine", un deuxième roman à couper le souffle.
1954. C’est dans un village perdu entre la France et l’Italie que Stan, paléontologue en fin de carrière, convoque Umberto et Peter, deux autres scientifiques. Car Stan a un projet. Ou plutôt un rêve. De ceux, obsédants, qu’on ne peut ignorer. Il prend la forme, improbable, d’un squelette. Apato- saure ? Brontosaure ? Il ne sait pas vraiment. Mais le monstre dort forcément quelque part là-haut, dans la glace. S’il le découvre, ce sera enfin la gloire, il en est convaincu. Alors l’ascension commence. Mais le froid, l’altitude, la solitude, se resserrent comme un étau. Et entraînent l’équipée là où nul n’aurait pensé aller.
De sa plume cinématographique et poétique, Jean-Baptiste Andrea signe un roman à couper le souffle, porté par ces folies qui nous hantent.

Références bibliographiques
Cent millions d’années et un jour ! de Jean-Baptiste Andréa Editions l’Iconoclaste, 293p, 18€

Girl, de Edna O’Brien

Girl, de Edna O’Brien

Coup de coeur de Régine et Marianne ♥♥♥♥

Aucun répit pour le lecteur mais quel roman ! Un roman rude, violent, mais d’une force évocatrice impressionnante.

 Girl

Girl, de Edna O’Brien



Coup de coeur de Régine et Marianne ♥♥♥

Aucun répit pour le lecteur mais quel roman ! Un roman rude, violent, mais d’une force évocatrice impressionnante.

Girl,de Edna O’Brien

Résumé éditeur

Le nouveau roman d’Edna O’Brien laisse pantois. S’inspirant de l’histoire des lycéennes enlevées par Boko Haram en 2014, l’auteure irlandaise se glisse dans la peau d’une adolescente nigériane. Depuis l’irruption d’hommes en armes dans l’enceinte de l’école, on vit avec elle, comme en apnée, le rapt, la traversée de la jungle en camion, l’arrivée dans le camp, les mauvais traitements, et son mariage forcé à un djihadiste – avec pour corollaires le désarroi, la faim, la solitude et la terreur.
Le plus difficile commence pourtant quand la protagoniste de ce monologue halluciné parvient à s’évader, avec l’enfant qu’elle a eue en captivité. Celle qui, à sa toute petite fille, fera un soir dans la forêt un aveu déchirant – « Je ne suis pas assez grande pour être ta mère » – finira bien, après des jours de marche, par retrouver les siens. Et comprendre que rien ne sera jamais plus comme avant : dans leur regard, elle est devenue une « femme du bush », coupable d’avoir souillé le sang de la communauté.
Girl bouleverse par son rythme et sa fureur à dire, à son extrême, le destin des femmes bafouées. Dans son obstination à s’en sortir et son inaltérable foi en la vie face à l’horreur, l’héroïne de ce roman magistral s’inscrit dans la lignée des figures féminines nourries par l’expérience de la jeune Edna O’Brien, mise au ban de son pays pour délit de liberté alors qu’elle avait à peine trente ans. Soixante ans plus tard, celle qui est devenue l’un des plus grands écrivains de ce siècle nous offre un livre d’une sombre splendeur avec, malgré tout, au bout du tunnel, la tendresse et la beauté pour viatiques.
« Par un extraordinaire acte d’imagination, nous voici transportés dans l’univers intérieur d’une jeune fille violée et réduite en esclavage par les djihadistes nigérians. Elle leur échappe et, avec acharnement et ténacité, entreprend de reconstruire sa vie brisée. Girl est un livre courageux sur une âme courageuse. » J. M. Coetzee

Références bibliographiques
Girl, de Edna O’Brien Editions Sabine Wespieser, 245p, 21€

Ceux que je suis, Olivier Dorchamps

Ceux que je suis, Olivier Dorchamps

Coup de coeur de Céline ♥♥♥♥

Un premier roman touchant, pudique, autour de la filiation, de la transmission et de la place que l’on accorde à ses racines. Encore une belle découverte des éditions Finitude.

 Ceux que je suis

Ceux que je suis, Olivier Dorchamps



Coup de coeur de Céline ♥♥♥

Un premier roman touchant, pudique, autour de la filiation, de la transmission et de la place que l’on accorde à ses racines. Encore une belle découverte des éditions Finitude.

Ceux que je suis, Olivier Dorchamps

Résumé éditeur

« Le Maroc, c’est un pays dont j’ai hérité un prénom que je passe ma vie à épeler et un bronzage permanent qui supporte mal l’hiver à Paris, surtout quand il s’agissait de trouver un petit boulot pour payer mes études. » Marwan est français, un point c’est tout. Alors, comme ses deux frères, il ne comprend pas pourquoi leur père, garagiste à Clichy, a souhaité être enterré à Casablanca. Comme si le chagrin ne suffisait pas. Pourquoi leur imposer ça ? C’est Marwan qui ira. C’est lui qui accompagnera le cercueil dans l’avion, tandis que le reste de la famille ­arrivera par la route. Et c’est à lui que sa grand-mère, dernier lien avec ce pays qu’il connaît mal, racontera toute l’histoire. L’incroyable histoire.

Références bibliographiques
Ceux que je suis, Olivier Dorchamps Editions Finitude, 252p, 18.50€


BD

En attendant la fin de l'année...


Les Indes fourbes, Ayroles, Guarnido

Les Indes fourbes, Ayroles, Guarnido

Coup de coeur de Marianne ♥♥♥♥

Magnifique, splendide ! tout est parfait : le scénario, le rythme, l’illustration…

 Les Indes...

Les Indes fourbes, Ayroles, Guarnido



Coup de coeur de Marianne ♥♥♥

Magnifique, splendide ! tout est parfait : le scénario, le rythme, l’illustration…

Les Indes fourbes, Ayroles, Guarnido

Résumé éditeur

De l’ancien au Nouveau Monde, la fabuleuse épopée d’un vaurien en quête de fortune… En 160 pages au très grand format, le dessinateur de Blacksad et le scénariste de De Cape et de Crocs nous offrent cet album d’exception qui constitue leur Livre d’Or !
Fripouille sympathique, don Pablos de Ségovie fait le récit de ses aventures picaresques dans cette Amérique qu’on appelait encore les Indes au siècle d’or. Tour à tour misérable et richissime, adoré et conspué, ses tribulations le mèneront des bas-fonds aux palais, des pics de la Cordillère aux méandres de l’Amazone, jusqu’à ce lieu mythique du Nouveau Monde : l’Eldorado !

Références bibliographiques
Les Indes fourbes, Ayroles, Guarnido Editions Delcourt, 160p, 34.90€

Penss et les plis du monde, de Jérémie Moreau

Penss et les plis du monde, de Jérémie Moreau

Coup de coeur de Marianne et Céline ♥♥♥♥

Poétique et lumineuse, cette BD nous a enchantées !

 Penss...

Penss et les plis du monde, de Jérémie Moreau



Coup de coeur de Marianne et Céline ♥♥♥

Poétique et lumineuse, cette BD nous a enchantées

Penss et les plis du monde, de Jérémie Moreau

Résumé éditeur

Dans ce conte philosophique, l’auteur de la Saga de Grimr, fauve d’or 2018, traduit avec force le regard singulier que Penss porte sur le monde, aux antipodes de celui de l’humanité de ces temps préhistoriques…
À l’aube des temps, Penss, piètre chasseur, passe ses journées à contempler la beauté de la nature. Rejeté par son clan, il est contraint à la survie en solitaire et promis à une mort certaine. Mais au printemps, il arrache à la terre son plus grand secret : tout dans le monde se déplie inéluctablement. Une nouvelle vie commence pour Penss et, il en est certain, un nouvel avenir pour l’humanité…

Références bibliographiques
Penss et les plis du monde, de Jérémie Moreau Editions Delcourt, 228p, 25.95€


Jeunesse

En attendant la fin de l'année...


Félines de Stephane Servant

Félines de Stephane Servant

Coup de coeur de Céline ♥♥♥♥

Quel roman ! A travers le destin de Louise devenue « mutante », c’est toute une réflexion autour de la société, de la discrimination, de la résistance qui s’inscrit. Un texte fort qui reste !

 Félines

Félines de Stephane Servant



Coup de coeur de Céline ♥♥♥

Quel roman ! A travers le destin de Louise devenue « mutante », c’est toute une réflexion autour de la société, de la discrimination, de la résistance qui s’inscrit. Un texte fort qui reste !!

Félines de Stephane Servant

Résumé éditeur

Résumé éditeur : Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d'ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c'est quand les premiers cas sont apparus, personne n'était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d'un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de... dont les sens étaient plus... et les capacités... Inimaginable... Cela n'a pas plu à tout le monde. Oh non ! C'est alors qu'elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher ! Après Sirius (prix Sorcières 2018), Stéphane Servant revient avec un roman coup de poing.  

Références bibliographiques
Félines de Stephane Servant Éditions du Rouergue, 375 p, 15.80 € A partir de 13 ans

Sans foi ni loi de Marion Brunet

Sans foi ni loi de Marion Brunet

Coup de coeur de Céline ♥♥♥♥

Rares sont les westerns en jeunesse et ce livre est déjà à ce titre remarquable. Ab Stenson est une femme libre, bandit des grands chemins dont le destin n’est pas sans rappeler celui de Calamity Jane. Un roman coup de poing et énorme coup de cœur de ce début de rentrée

 Sans foi ni loi

Sans foi ni loi de Marion Brunet



Coup de coeur de Céline ♥♥♥

Rares sont les westerns en jeunesse et ce livre est déjà à ce titre remarquable. Ab Stenson est une femme libre, bandit des grands chemins dont le destin n’est pas sans rappeler celui de Calamity Jane. Un roman coup de poing et énorme coup de cœur de ce début de rentrée

Sans foi ni loi de Marion Brunet

Résumé éditeur

La cavale d'une hors-la loi avec l'adolescent qu'elle a kidnappé. Lorsqu’une hors-la-loi débarque chez lui et le kidnappe, Garett est terrifié. Pourtant Ab Stenson, cette femme indomptable, est celle qui lui ouvrira les portes d’un avenir moins sombre, loin de son père violent. Fasciné par sa ravisseuse, Garett découvrira ses plus grands secrets, ceux qu’on ne révèle qu’à ses plus proches amis. Dans son sillage, il rencontrera l’amour et l’amitié, là où il les attendait le moins. Jusqu’au bout de la route, où Ab lui offrira le plus beau des destins : la liberté.
« La première fois que j’ai obéi à Ab Stenson, je n’ai pas vu qu’elle était belle. D’ailleurs je n’ai pas compris que c’était une femme avant un moment, vu qu’elle portait des habits d’homme, le cheveu court, et qu’elle était si sale que seul un homme – du moins je le pensais à l’époque – pouvait traîner un col noir de crasse comme le sien et des paquets de poussière rouge au creux de chaque pli du visage. »

Références bibliographiques
Sans foi ni loi de Marion Brunet Éditions Pocket Jeunesse, 221p, 16.90€ A partir de 13-14 ans

Le matin de Neverworld, de Marisha Pessl

Le matin de Neverworld, de Marisha Pessl

Coup de coeur de Céline ♥♥♥♥

A la suite d’un accident de la route, Béa et ses amis sont coincés dans le Neverworld. Ni morts ni vivants, le seul moyen d’en sortir est de désigner celui qui survivra. Un roman bluffant, mi intrigue, mi fantastique, qui nous tient en haleine jusqu’au bout, gros coup de cœur.

 Le matin...

Le matin de Neverworld, de Marisha Pessl



Coup de coeur de Céline ♥♥♥

A la suite d’un accident de la route, Béa et ses amis sont coincés dans le Neverworld. Ni morts ni vivants, le seul moyen d’en sortir est de désigner celui qui survivra. Un roman bluffant, mi intrigue, mi fantastique, qui nous tient en haleine jusqu’au bout, gros coup de cœur.

Le matin de Neverworld, de Marisha Pessl

Résumé éditeur

Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit ami, Béatrice n'a toujours pas revu leur bande de copains. Populaires, complices, sarcastiques, ils se connaissent depuis toujours mais elle sait qu'ils cachent quelque chose. La soirée des retrouvailles dérape, et leur vie va basculer: ils devront affronter ensemble la vérité et prendre la plus difficile des décisions -ou revivre éternellement la même journée, prisonniers du neverworld.
Psychologique, plein de tension et d'humour, profond et singulier, le premier roman pour jeunes adultes d'une star de la littérature américaine.

Références bibliographiques
Le matin de Neverworld, de Marisha Pessl Editions Gallimard Jeunesse, 314p, 18€

Le garçon du phare de Max Ducos

Le garçon du phare de Max Ducos

Coup de coeur de Céline ♥♥♥♥

J’aime beaucoup l’univers de Max Ducos, qui se plait à faire passer ses personnages du réel à l’imaginaire par des chemins de traverse. Très chouette album !

 Le garçon du phare

Le garçon du phare de Max Ducos



Coup de coeur de Céline ♥♥♥

J’aime beaucoup l’univers de Max Ducos, qui se plait à faire passer ses personnages du réel à l’imaginaire par des chemins de traverse. Très chouette album !

Le garçon du phare de Max Ducos

Résumé éditeur

Une aventure fantastique mêlant pirates et chevalerie !
Le narrateur, Timothée, renvoyé dans ses pénates par sa sœur ado dédaigneuse, arrache de dépit le papier peint… et découvre un passage secret par lequel il débouche, en pyjama, sur un rocher perdu en plein océan. Il s’aperçoit vite qu’il n’est pas seul : une passerelle mène à un phare vertigineux, dans lequel vit Morgan, jeune homme idéaliste chassé de son archipel paradisiaque par un traître à son peuple. L’amitié entre les deux garçons est immédiate.
Morgan, le fils de l’océan, fait le récit en plusieurs flash-backs du monde merveilleux d’où il vient, l’Orléande, où l’on célèbre l’équinoxe dans une fantastique Fête des Licornes. Un monde en danger toutefois, qu’il doit absolument rejoindre avant qu’il ne soit trop tard. Mais le terrifiant dodécapus, pieuvre à 12 tentacules, veille au pied du phare… Timothée, par son ingéniosité et son courage, trouvera le moyen d’aider Morgan à se sauver du phare, pour aller sauver son peuple !

Références bibliographiques
Le garçon du phare de Max Ducos Editions Sarbacane, 16.90€ à partir de 6-7 ans

Le permis d’être un enfant, de Martin Page et Ronan Badel

Le permis d’être un enfant, de Martin Page et Ronan Badel

Coup de coeur de Céline ♥♥♥♥

Très chouette album sur le droit à la singularité et au droit d’être soi. Délicieusement mis en image par Ronan Badel

 Le permis d'être...

Le permis d’être un enfant, de Martin Page et Ronan Badel



Coup de coeur de Céline ♥♥♥

Très chouette album sur le droit à la singularité et au droit d’être soi. Délicieusement mis en image par Ronan Badel

Le permis d’être un enfant, de Martin Page et Ronan Badel

Résumé éditeur

Astor est un enfant rêveur, qui aime dessiner ses légumes préférés dans son carnet. Un jour, il est convoqué par la Commission de l'enfance: il ne fait pas un enfant très convaincant et risque de perdre son permis. À moins de passer une série d'examens... Test des bonbons, test du ballon ou des chatouilles, Astor se plie aux épreuves imposées par la Commission... sans grand succès.  
Un regard piquant sur les étiquettes que l'on colle à nos enfants.

Références bibliographiques
Le permis d’être un enfant, de Martin Page et Ronan Badel Éditions Gallimard Jeunesse, 36 p, 14€ A partir de 5 ans

«LE CHAT» 2017
2018, 2019, 2020 et suivantes

Agenda perpétuel

Calendrier perpétuel le chat

L'abus de Chat n'est pas dangereux pour la santé.
Consommez sans modération.
Aucune date limite, garantie pour la vie !
de 7 à 77 ans et beaucoup plus !

«LA ROUE»
MONNAIE LOCALE

Donnons du sens à nos échanges

La roue, monnaie locale

Nous acceptons le paiement en Roues